Véganisme : ça passe ou ça casse

Les vegan, le véganisme, le changement des habitudes alimentaires, la réduction de l’impact sur la planète… des thèmes dont on entend parler tous les jours, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Alors que selon les statistiques, il n’y aurait que 4% de vegans en France. Pourquoi en parle-t-on autant ? Et surtout, qu’en est-il vraiment ? Nous avons aussi remarqué que l’on entend un peu tout et n’importe quoi, sans savoir démêler le vrai du faux. Nous avons donc voulu apporter plusieurs éléments de réponse, avec trois approches différentes.

Veganisme : les restaurants s’adaptent :

Première approche : celle des différents magasins, dont le véganisme est le fond de commerce. Quand on se balade dans la rue, il n’est pas rare de se retrouver face à une enseigne, un concept-store qui vend des produits vegan. Nous avons voulu tenter de comprendre pourquoi tant de boutiques dans ce style voyaient le jour, et savoir si elles trouvent leur clientèle. Nous avons rencontré Christelle, qui nous explique qu’à Cannes, il n’y a aucun restaurant avec un concept vegan, pour les gens qui souhaitent prendre soin de leur corps. Une des raisons de la création. Pour avoir un autre regard, nous sommes allés voir Carmen, serveuse dans une brasserie italienne, qui propose sur sa carte quelques recettes vegan. Des recettes qui sont très souvent commandées.

« Il n’y a aucun avantage à être vegan »

Nous souhaitions interroger un expert, ce sera une diététicienne qui nous explique les conséquences sur le plan nutritionnel. Mercredi à 15h, nous avons rendez-vous avec Alexandra, diététicienne à Cannes La-Bocca. Nous avons très peu de temps à lui accorder car nous arrivons 1 heure avant la deadline. L’interview a donc été très rapide et Alexandra a très vite saisie les codes de notre interview. On lui demande aussitôt si être vegan peut avoir des effets sur notre santé. Et sa réponse est claire : le régime vegan n’est pas bon pour la santé. Et pour plusieurs raisons selon elle. Avant son interview, nous sommes allés sur des forums pour comprendre ce qui motive les vegans. Nous avons l’idée de reconstituer une conversation entre une personne qui s’intéresse à cette forme de régime et un forum qui réponds à ses questions. C’est à ce moment précis que le forum lui conseille de s’adresser directement à une diététicienne pour toutes questions nutritionnelles. Nous basculons alors sur l’interview d’Alexandra. 

Meganne : vegan jusque dans son travail :

Nous voulions aussi faire le portrait d’un ou d’une personne 100% vegan qui puisse nous expliquer ce qui l’avait motivé à faire ce choix de vie, et comment cela se manifeste dans sa vie quotidienne. Sur Facebook, la page « Vegan 06 » nous semble être la meilleure façon de trouver notre intervenant(e). Nous envoyons plusieurs messages à différents membres du groupe mais face au peu de réponse que nous avons reçu, notre stratégie a évolué. C’est une amie de l’école, elle même vegan, qui nous a envoyé différentes pages Instagram de boutiques vegan. Nous les contactons et nous décidons de faire le portrait d’une gérante de boutique qui vend des cosmétiques vegan. Végétarienne depuis six ans, Meganne a décidé de passer le cap et de devenir 100% vegan il y a deux ans. Avant rédactrice pour un magazine de mode à Paris, Meganne écrivait des articles sur des cosmétiques qui ne lui correspondait pas forcément d’un point de vue éthique. Elle a donc décidé de tout quitter et d’ouvrir son propre magasin, à Nice. Désormais, elle ne consomme plus d’aliments provenant d’animaux, elle ne se rend plus dans les zoo ou les parcs aquatiques. Elle se maquille et s’habille vegan. Portrait de Meganne, vegan jusque dans son travail.