mars 22

Le gouvernement américain collabore avec Google pour lutter contre le coronavirus

Donald Trump a annoncé ce vendredi 20 mars que le géant du web travaillait sur le développement d’un site internet, permettant à chacun de déterminer s’il doit se faire tester ou non.

Crédit Photo : Médiacritik

Une situation qui se détériore de jour en jour

Un vent de panique souffle aux Etats-Unis. Donald Trump prend des mesures de plus en plus fermes pour protéger la population. Il y a une semaine, il déclarait l’état d’urgence dans le pays. Depuis hier, certains Etats dont le New Jersey et la Pennsylvanie, sont même totalement à l’arrêt. Alors que le bilan officiel de l’épidémie s’élève aujourd’hui à 220 morts et 14 000 contaminations, le président américain veut permettre à la population d’éviter les déplacements inutiles. Avec l’aide du PDG de Google Sundar Pichai, le gouvernement veut développer un site internet dédié à « l’éducation et la prévention du Covid-19 ».

Un travail en partenariat

Un site internet qui aura pour but de « déterminer si un test est nécessaire et faciliter ce test dans un endroit pratique à proximité » affirme Donald Trump en conférence de presse. 1700 ingénieurs de Verily, la division santé de Google travaillent actuellement sur le projet. La date à laquelle le site sera disponible n’est pas encore connue mais « elle devrait être révélée dimanche soir » selon le vice-président Mike Pence. Google a pour ambition de permettre à « une large partie du monde » d’avoir accès au site internet, et continue de « faire tout son possible pour garder tout le monde en bonne santé » selon Sundar Pichai.

Eviter au maximum de nouvelles contaminations

Le principe sera simple : « vous allez sur le site puis vous entrez vos symptômes et il vous sera indiqué si un test est nécessaire ou non ». C’est à San Francisco, une des métropoles américaines les plus touchées par le coronavirus, que le site internet devrait être disponible en premier lieu. La mise en œuvre du projet a aussi pour but d’éviter les déplacements inutiles. Des mesures de confinement ont été prises dans certaines régions, dont celle de San Francisco. Donald Trump entend ainsi limiter au maximum les allers-retours dans les hôpitaux et « empêcher la propagation du virus » grâce à ce site.

Mathéo Girard