avril 06

Freud sur Netflix, quand un charlatan autrichien révolutionne le domaine scientifique

Depuis le 23 mars dernier, la série Freud réalisée par Marvin Kern est disponible sur Netflix. Elle met en lumière le début de carrière du père de la psychanalyse sous l’empire austro-hongrois. Avant d’être reconnu de tous, il a subi de violentes critiques de la part de la communauté scientifique.

http://www.leparisien.fr/resizer/GxdBLaD8joZkYpkqcd1sR0ICBU8=/932x582/arc-anglerfish-eu-central-1-prod-leparisien.s3.amazonaws.com/public/XQHRE5UV2WCZM4IE5MTKHUBRJY.jpg

Crédit photo : Le Parisien

Des idées novatrices sur l’existence d’un inconscient

Sigmund Freud fait son apparition sur le petit écran ! Depuis une semaine, la série qui lui est consacrée est disponible sur Netflix. On y retrouve le psychanalyste autrichien, interprété par Robert Finster, au début de sa carrière essuyant les critiques de ses pairs. Pour se rendre légitime, il s’associe avec un inspecteur de police de Vienne et une voyante afin de résoudre une série de crimes atroces qui secouent la ville. Alors que la communauté scientifique peine à trouver des explications physiologiques à ces meurtres, Sigmund Freud enquête de son côté. Il découvre que les malades, comme les victimes, sont perturbés par « une deuxième âme dans l’inconscient » qui les confronte à leurs désirs les plus profonds.

Une société très rigide

L’intrigue s’ouvre par un congrès scientifique dans lequel le psychanalyste est invité à prendre la parole pour exposer ses théories. L’expérience qu’il réalise devant ses homologues échoue et il devient la risée de la communauté scientifique de Vienne. Quand les malades se multiplient à l’hôpital suite aux crimes atroces qui secouent l’empire, les autres médecins s’opposent à sa thérapie par l’hypnose et ses méthodes sont considérées comme absurdes. Sigmund Freud se frotte aussi à la bourgeoisie austro-hongroise qui refuse de faire appel à lui pour se faire soigner. Alors que ses méthodes commencent à fonctionner, il est censuré par l’empereur, qui prend conscience de la révolution qu’entraîneront ses travaux dans la société toute entière.

Le rôle déterminant de Clara Salomé

Dès le premier épisode, à l’occasion d’un repas organisé par un riche couple hongrois, Sigmund Freud fait la rencontre de leur fille adoptive Clara Salomé. La jeune femme est dotée d’un don surnaturel qui lui confère un pouvoir de persuasion extraordinaire. Le psychanalyste découvre qu’elle est manipulée par ses parents. Sa mère l’hypnotise à intervalles réguliers pour qu’elle pousse des proches de l’empereur de commettre un attentat contre lui. Avec l’aide de Freud, elle réussit à se sortir de l’influence toxique de ses parents et se fait soigner. Au fur et à mesure qu’avance l’intrigue, les méthodes du psychanalyste finissent par être reconnues comme lorsqu’il hypnotise le prince héritier, victime des parents de Clara Salomé. La jeune femme a joué un rôle prépondérant dans le succès de Freud. Elle apparaît comme une référence historique à Lou Andreas Salomé, l’une des premiers disciples du médecin autrichien, l’une des premières à avoir cru en lui au XIXè siècle.

Mathéo Girard