avril 30

Révision du dictionnaire Oxford : le langage à l’heure de la pandémie

La rédaction de l’Oxford English Dictionary a décidé début avril de mettre à jour les mots relatifs au Covid-19 afin de tenir compte des récentes évolutions linguistiques

La crise sanitaire actuelle contribue fortement à l’introduction de mots scientifiques dans le langage courant. Crédit Photo : Oxford University Press

Les termes relatifs au Covid-19 dominent le discours mondial. Isolement, distanciation sociale ou encore télétravail sont utilisés à tout-va. Des mots constituant le vocabulaire de base des experts de la santé sont aujourd’hui employés par les politiciens et les médias qui contribuent à les propager et à généraliser leur utilisation au sein même du « grand public ». Et la France n’est évidemment pas un cas isolé. Nos voisins britanniques, et plus particulièrement les lexicographes, prennent en compte ces changements linguistiques. C’est le cas notamment de la rédaction de l’Oxford English Dictionary : elle a jugé nécessaire de mettre à jour exceptionnellement le dictionnaire de référence. 

Cette mise à jour décidée début avril est assez inédite puisqu’elle « sort du cycle de publication trimestrielle auquel se conforme d’ordinaire l’encyclopédie ». C’est ce qu’a déclaré la rédactrice en chef Bernadette Paton. Elle poursuit en affirmant que les lexicographes du dictionnaire Oxford « suivent de près l’évolution de la langue liée à la pandémie et offrent un contexte linguistique et historique à leur utilisation ». Par exemple, le terme de « distanciation sociale » est apparu à la fin des années 1950. À l’époque, on entendait par là une volonté de se distancer en fonction de la classe, du sexe et de l’origine. Désormais, l’utilisation de cette expression fait référence à une certaine distance physique devant s’établir entre des individus afin de limiter la propagation d’un virus. 

Tournant historique et changements linguistiques 

Pour Bernadette Paton, « les grands changements sociaux entraînent de grands changements linguistiques, et cela n’a jamais été aussi vrai que dans la crise mondiale actuelle ». Les pandémies les plus récentes, en plus de faire ressurgir des expressions du passé dans le langage courant, entrainent l’apparition de mots tout à fait nouveaux. Ces derniers servent régulièrement de raccourcis pour qualifier un aspect de la crise du coronavirus. Leur origine revient parfois à la contraction de deux mots relatifs à la pandémie. Pour désigner l’afflux gargantuesque d’information, le terme « infodémie » est souvent mis en évidence depuis quelques semaines. En conséquence, l’Oxford English Dictionary bénéficie d’ores et déjà de nouvelles entrées en fonction des mots qui sont venus s’ajouter au vocabulaire, non seulement anglais, mais aussi mondial. Le premier terme venant forcément en tête : Covid-19. Dans le dictionnaire, il est décrit comme « une maladie respiratoire aiguë chez l’Homme causée par un coronavirus, qui est capable de produire des symptômes graves, voire la mort, en particulier chez les personnes âgées et d’autres personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents ». La majorité des récents changements de ce type sont donc pris en compte dans « la mise à niveau » du dico en langue anglaise. La rédaction du dictionnaire Oxford souligne d’ailleurs que ce dernier « continuera à être mis à jour pour aider à raconter l’histoire d’une époque qui sera inévitablement ancrée dans la langue ».

Dorian Vidal