mai 26

Corée du Nord : Kim Jong-Un réapparaît trois semaines après avoir été déclaré mort.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un est apparu souriant ce vendredi 1 er mai alors que des médias américains le déclaraient mort.

Kim Jong-Un inaugure une nouvelle usine en Corée du nord le 1er mai 2020. photo: AP

Beaucoup de rumeurs le déclaraient mort mais le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un est apparu pour inaugurer une nouvelle usine d’engrais phosphatés dans la province de Sunchon annonce l’agence de presse nord-coréenne KCNA. Le dirigeant s’affiche souriant, cigarette à la main sur les photos et vidéos officielles il pose accompagné de sa sœur et des autres dirigeants du pays. L’agence de presse a même précisé que « tous les participants ont criés des hourrahs ! » à la vue du président. Le dirigeant ne s’était pas montré en public depuis le 11 avril et ne s’était même pas rendu aux célébrations du 15 avril, journée la plus importante du calendrier politique coréen commémorant la naissance de son grand-père.  

TMZ titre la mort de Kim Jong-Un

Les rumeurs partent d’un média, géré essentiellement par des Nord-coréens ayant quitté le pays, qui déclarait en avril que le dirigeant avait été opéré pour des problèmes cardiovasculaires à la suite de son « tabagisme excessif et son obésité ». CNN le média américain rapporte que Washington « étudie des informations » selon lesquelles le dirigeant est « en danger grave après une opération chirurgicale ». Tout s’emballe le 25 avril, TMZ titre « Kim Jong-Un serait mort après une chirurgie cardiaque ratée ». Le journal avait déjà annoncé la mort du basketteur Kobe Bryant ou du rappeur Pop Smoke avant les autres médias et l’article sera partagé 4,52 millions de fois sur Facebook. TMZ cite un rapport chinois selon lequel des experts chinois se seraient rendus en coréen du nord pour constater la mort du dirigeant.

Ce n’est pas la première fois que le dirigeant disparait

En 2014, le dirigeant nord-coréen avait déjà disparu plus de six semaines avant de réapparaître marchant avec une canne après une soi-disant opération à la cheville. Le Washington Post, média américain était un des seuls à reprendre les informations du média nord-coréen NK PRO qui affirmait que le dirigeant était dans un complexe balnéaire de luxe dans la mer du Japon pour échapper au coronavirus.

 « KIM JONG-UN EST BIEN VIVANT… Si vous croyez les médias nord-coréens. »

Le magazine TMZ n’a pas lâché l’affaire même après la publication des vidéos montrant le dirigeant en bonne santé. Il titrait ce vendredi « KIM JONG-UN EST BIEN VIVANT… Si vous croyez les médias nord-coréens ». L’article est très bref et pointe du doigt la source de la vidéo qui vient d’une agence nord-coréenne et les vidéos ne sont elles-mêmes pas datées par des éléments extérieurs comme des calendriers ou des affiches. Les causes de l’absence du dirigeant nord-coréen aux cérémonies du 15 avril restent donc inconnues et aucune autre vidéo étrangère ne vient contredire les médias nord-coréens. Le mystère reste donc entier sur la présumé mort du dirigeant nord-coréen.

Mattéo Bajard