juin 04

Étiquettes

L’anime Beastars débarque sur Netflix

Adapté du manga de Paru Itagaki, Netflix a diffusé depuis le 13 mars la première saison de l’anime Beastars, crée par les studios Orange. On suit l’histoire d’un jeune Loup-Gris appelle Legoshi vivant dans une société humanisée où les animaux doivent coexister.


Durant la première saison Legoshi fait la rencontre d’Haru, une jeune lapine avec laquelle il va nouer une étrange relation. Netflix/Orange

Une société anthropomorphe fracturée entre carnivore et herbivore

Dans l’anime Beastars, carnivores et herbivores doivent coexister malgré leurs statuts de proies et de prédateurs. En effet, les carnivores ont pour interdiction de consommer de la viande, il est donc interdit pour eux de dévorer leurs congénères herbivores. Les animaux sont donc tiraillés entre leur statut de citoyen et leur instincts primitifs, celui de se nourrir de leur régime alimentaire et de tuer.

Comme dans toute société limitant la liberté, des dérives apparaissent. Ici elles prennent forme dans la violence et l’illégalité : marché noir de viande, meurtre et enlèvement par des gangs de carnivores… Les herbivores sont vulnérables à tout moment. Malgré les interdits en faveur de la légitime sécurité des herbivores, cette espèce se sent en danger. En conséquence, la discrimination et la suspicion permanente sont le quotidien des carnassiers. Ils sont constamment repoussés.

Un seul guide pourra résoudre cette fracture entre les deux espèces, le Beastars. À l’institut Cherryton où étudie Legoshi, une importante lutte des classes entre carnivore et herbivore se déroule pour l’élection du futur Beastars. L’élu.e s’élèvera donc pour fédérer la société, sera écouté et respecté de tous.

En plus d’amener la paix, il ramènera l’égalité entre les deux espèces. Un statut convoité pour ceux à la recherche de pouvoir. Le candidat idéal est Louis, un grand cerf populaire aux bois impressionnants. Impressionnant pour un herbivore du moins. Il envie et jalouse les carnivores pour leurs forces. Il veut les dépasser par tous les moyens. Mais Louis n’est pas la seule personne à convoiter ce statut privilégié.

Legoshi, carnivore malgré-lui

Adolescent et lycéen à l’institut de Cherryton, Legoshi est un jeune loup gris. Il se pose beaucoup de questions, peut-être un peu plus que les autres jeunes de son âge. Derrière un visage impassible, Legoshi cache une tout autre réalité. Le loup gris mène un combat contre lui-même. Il effraie et fascine par les herbivores par son statut de carnivore dominant. On le craint et on le rejette. Quoi qu’il fasse, c’est un carnivore et il sera toujours traité comme tel. Il a l’habitude, il n’y prête plus guère attention. Mais pourquoi n’est-il pas comme ses autres congénères, ceux qui font face aux critiques en vantant fièrement leurs crocs et leurs forces supérieures ? Non, il n’est pas comme ça. Ce canidé-là est différent. Legoshi rejette sa vraie nature.

Il cache ses imposants crocs derrière un visage triste et fermé et pour sa taille intimidante il courbe son échine de manière flagrante. Il dissimule son épaisse fourrure sous ses vêtements. Il refoule son physique et sa personnalité (pourtant naturelle) de prédateur pour ne laisser transparaître que l’image d’un loup calme et solitaire. Pourtant, Il serait le coupable idéal des crimes commis sur les herbivores au lycée. Le dernier en date est le meurtre de Tem. Un alpaga que côtoyait Legoshi, il a été retrouvé sauvagement assassiné et dévoré. Il fait partie du même club de théâtre que lui…

C’est alors qu’apparaît dans sa vie Haru, une jeune lapine s’occupant du club de jardinerie. Cette rencontre va totalement changer sa vision des choses sur son statut de carnivore et sa manière de vivre. Mais à l’institut Cherryton, personne n’échappe à ses pulsions, encore moins les carnivores.

Netflix a déjà commandé une deuxième saison, sa sortie est prévue pour 2021.

Le 05.05.2020 par Jalil Benferhat