juin 06

Changement de braquet pour l’équipe Vital Concept B&B Hotels

Bryan Coquard peut exulter, son équipe va participer au Tour de France cette année. Crédit photo : D.Stockman/Presse sports

Après seulement trois ans d’existence, l’équipe de Jérôme Pineau va découvrir le Tour de France en fin d’été. Présentation d’une équipe qui va vite sur les routes et en dehors.

« Ils sont impatients ! » Impatient est donc le terme qui vient à l’esprit de Daniel Mangeas quand on évoque en sa compagnie l’équipe Vital Concept B&B Hotels. Pour lui, elle est également « bien managée avec Jérôme Pineau. C’est une belle équipe et elle s’est bien renforcée cet hiver ». Speaker historique du Tour de France durant quarante étés, cette encyclopédie vivante du cyclisme a vu passer des centaines d’équipes et des milliers de coureurs. Mais si l’équipe bretonne retient son attention, ce n’est pas la cause du hasard ou des maillots turquoise de l’équipe.

Des débuts en dent de scie

Fondée en août 2017 par l’ancien coureur français Jérôme Pineau, associé à l’entreprise Vital-Concept, sponsor majeur, sa construction s’est faite rapidement. Dès sa présentation, elle a annoncé l’arrivée d’un nom bien connu du peloton : Bryan Coquard. Le sprinteur français, qui roulait alors pour l’équipe Direct Energie, est désigné leader de l’équipe et arrive avec plusieurs de ces coéquipiers pour l’entourer. En 2018, pour ses premiers coups de pédales dans le peloton, Vital Concept court avec une licence « équipe continentale professionnelle », ce qui correspond à la seconde division mondiale du cyclisme. Cette première saison fut décevante pour les « Men in Glaz ». Les attentes annoncées en début d’année par le directeur général Jérôme Pineau n’ont pas été atteintes comme il l’expliquait alors à l’AFP : « On avait un objectif simple, clair, défini : dix victoires. On n’a pas atteint cet objectif ». L’équipe glana seulement huit victoires, notamment par l’intermédiaire de Bryan Coquard vainqueur d’étape sur le Tour d’Oman et Les Quatre jours de Dunkerque par exemple.

Jérôme Pineau, ici en compagnie de Bryan Coquard, a été très déçu de ne pas être invité à participer au Tour de France 2019. Crédit photo : S. Mantey/L’Équipe

Pour la saison 2019, l’arrivée de B&B Hotels en tant que co-sponsor de l’équipe se traduit par un recrutement important. Des coureurs ont été accueillis pour briller dans des épreuves plus vallonées, secteur délaissé l’année précédente. Cyril Gauthier, Arthur Vichot, double champion de France et Pierre Roland, vainqueur du maillot du meilleur jeune du Tour de France en 2011, ont intégré les rangs de la formation Vital Concept. Ce recrutement est un signal envoyé aux organisateurs du Tour de France en vue d’une invitation. Cela ne sera pas suffisant, au grand dam de Jérôme Pineau. Mais l’équipe réalise une seconde saison bien plus encourageante que la première. Douze victoires sont à l’actif des Men in Glaz alors que Lorenzo Mazin a également remporté le classement général du Tour de Bretagne. Les recrues se sont avérées décevantes ne remportant aucun bouquet quand Bryan Coquard remportait 62% des victoires de son équipe, confortant ainsi son rôle de leader.

« Un grand pas en avant »

Le 7 janvier Jérôme Pineau apprend la nouvelle qu’il attendait depuis deux ans maintenant. L’organisateur du Tour de France, Amaury Sport Organisation, a choisi d’inviter l’équipe Vital Concept sur la grande boucle. « Le parcours au sud avec de la montagne un jour sur deux pourrait permettre à Pierre Rolland, Cyril Gautier ou Arthur Vichot de se glisser non seulement dans une échappée, mais dans une échappée qui irait au bout une, deux ou trois fois » a justifié le directeur de l’épreuve, Christian Prudhomme, à l’annonce de ce choix. Cette participation à l’épreuve reine du cyclisme est perçu comme « un grand pas en avant » pour l’équipe indique un des directeurs sportifs, Gilles Pauchard. Durant les trois semaines de courses (29 août-20 septembre) les coureurs de la formation bretonne comptent bien se montrer. « L’objectif sera de gagner une étape » prévient l’ancien directeur sportif de Saur-Sojasun ou Cannondale.

Pour cela, l’équipe jouera sur plusieurs terrains, à commencer par celui du sprint. « Bryan a déjà eu pas mal de bonnes places sur le Tour, alors pourquoi ne pas aller chercher un bouquet ? » interroge Arnaud Courteille coureur de l’équipe depuis sa création. Son directeur sportif pense lui plutôt « aux étapes vallonées qui peuvent correspondre à plusieurs de nos coureurs » sans omettre de préciser que la principale force de son équipe sera son caractère offensif. Autre preuve de son nouveau statut dans le monde du cyclisme, l’équipe a été la première invitée dès qu’il a fallu remplacer des formations non-partantes, pour cause de coronavirus, sur la course Paris-Nice en mars.

Une progression stable et réfléchie

Seules deux saisons dans le peloton auront suffi à Vital Concept pour être invitée sur le Tour de France. Pourtant, personne ne semble étonné. « Oui je m’attendais un peu à ce que cela aille si vite » répond Arnaud Courteille, membre de l’équipe depuis sa création avant de continuer, « Jérôme Pineau a un beau projet et il est très bien entouré par un staff d’expérience et des partenaires qui le suivent. Ce développement rapide n’est pas surprenant. » Malgré cette progression fulgurante, si l’on demande aux membres de l’équipe quel est la prochaine étape à franchir, personne ne se prend à rêver. Un mot revient dans toute les bouches : « se pérenniser ». L’ancien coureur de la FDJ affirme que « pour continuer à évoluer, il faut augmenter la concurrence ».

A 31 ans, Arnaud Courteille pourrait courir son premier Tour de France cette année. Crédit photo : Ouest France

Les dirigeants l’ont bien compris et ont offert des contrats, entre autres, au sprinteur belge Jens Debusschere (ex Katusha-Alpecin), champion de Belgique en 2014, et au puncheur néerlandais Tom-Jelte Slagter (ex Dimension Data). « On a comblé notre manque de profondeur en se renforçant avec des garçons d’expériences. Cela va nous permettre d’être opérationnels sur tous les fronts » se satisfait Gilles Pauchard. Pour ce dernier, la pérennisation doit se faire en compétition et en dehors : « Il est important d’augmenter nos structures pour progresser ! » En ce sens, l’équipe réserve du vélo club pays de Loudéac, continue d’apporter des jeunes cyclistes voués à intégrer l’équipe Vital Concept, comme Maxime Chevalier cette année. « Il y a une belle réserve au VC pays de Loudéac » affirme Daniel Mangeas qui ne manquera pas de rappeler les derniers résultats de cette équipe en spécialiste de tous les cyclismes, professionnels comme amateurs. Lui aussi s’impatiente de voir l’équipe de Jérôme Pineau au départ de la Grande Boucle qui sera donné à Nice : « Enfin ils vont découvrir le Tour de France, et vraisemblablement avec le couteau dans les dents ! » En attendant le 29 août, date du départ de la compétition, la formation a mis en ligne son hymne « Men in Glaz » interprété par le chanteur breton Manau. Accompagné par des airs de cornemuse, il exhorte les coureurs à « faire péter les couleurs à la télé ». Mais cela, pas besoin de leur rappeler, ils comptent bien montrer à la France que leur maillot turquoise et noir est là.

Loïc Bessière