janvier 29

Le ski de fond : plus qu’un remplaçant

Les habitants des alentours de Caille, petit village des Alpes Maritimes, se retrouvent par dizaines ce dimanche pour profiter de la neige.

Dimanche 17 Janvier, en ce début d’après-midi le soleil brille sur Caille. Le petit village des Alpes Maritimes est couvert de neige. Pourtant en cette fin de week-end des dizaines de voitures circulent dans le village. Au bout de la rue principale, une foule se forme. Ces gens se retrouvent tous pour la même raison. Le ski de fond.

À Caille, une vaste plaine blanche permet aux amateurs de profiter de plus de 25 kilomètres de pistes de ski de fond. Avec la fermeture des remontées mécaniques, les stations de ski comme Auron ou Gréolière marchent au ralentie. Bon nombre de skieurs alpin comme Guy se tournent vers le ski de fond pour retrouver ces sensations de glisse. “Avec ma famille, nous habitons à Grasse. Caille est à seulement trois quarts d’heures de route. Venir ici nous permet de prendre l’air et d’oublier tous nos soucis. Habituellement, nous allons à Auron faire du ski, mais ici c’est pas mal aussi.” Le père de famille dit en souriant : “Cela nous permet de profiter de la neige”. 

Guy, comme la plupart des gens ici, n’est qu’un amateur. Mais le foyer de Caille a aussi ses habitués. Didier vient skier ce dimanche comme chaque hiver depuis huit ans. “La première fois que je suis venue à Caille, je devais avoir dans les 44 ans. Je suis directement tombé amoureux de cet endroit. C’est pour ça que je viens ici chaque hiver depuis plus de huit ans.” Didier n’est pas habitué à la présence d’autant de nouveaux skieurs. Pourtant il se réjouit de voir cette nouvelle affluence. « Depuis le temps que je fais du ski de fond, cela fait plaisir de voir autant de gens s’y essayer. »

Une situation économique alarmante mais pas pour tout le monde

Aujourd’hui, la situation économique des stations de ski est inquiétante et ce particulièrement dans le domaine du ski de descente. Les stations de sports d’hiver ont perdu 25 à 30% de leur chiffre d’affaires. 

Gérard Droumet, le patron du foyer de ski de fond à Caille, au contraire de ses confrères, voit son chiffre d’affaires augmenter. “Beaucoup plus de gens viennent nous voir, car la plupart des stations de ski sont fermées. Les gens ont envie de profiter de la neige dans cette période de Covid.” 

Malgré toutes les difficultés rencontrées à cause du Covid, les adeptes et les professionnels de la montagne arrivent à profiter des excellentes conditions climatiques. Tous espèrent voir les stations de ski ouvrir à nouveau pour les prochaines vacances. Si elles restaient fermées leur situation deviendrait critique…