janvier 31

Bastide Rouge : la mairie de Cannes mise sur les étudiants pour dynamiser le territoire

L’ouverture imminente du campus promet une nouvelle attractivité économique à la ville

Un projet ambitieux qui aura coûté au total 18,5 millions d’euros à la commune. Le campus de la Bastide Rouge, en construction depuis juin 2018 devrait ouvrir ses portes à plus de mille étudiants «courant février ou début mars», selon les mots de la directrice du campus Carine Adam, pleine d’espoir. Le campus s’intègre à une volonté de la mairie de Cannes de rendre la région plus attractive pour la jeunesse : «On prépare un livret d’accueil pour les nouveaux étudiants cannois, qui comprendra logement, sport, culture, etc. » 

Le campus universitaire, situé à proximité de la pépinière d’entreprises CréACannes, proposera un choix de formations « axées sur les nouveaux médias et les nouvelles écritures », d’après le site de la ville. L’établissement compte recevoir l’IUT de journalisme ainsi que l’école Universitaire de Recherche CREATES— Arts et Humanités Créativité Transformation Émergences —, qui seront les premiers à intégrer l’enceinte de ce nouveau campus. Suivront en septembre 2021 six autres formations, dont l’IUT techniques de commercialisation.  Le pari : former les actifs de demain dans ces domaines pour nourrir le parc audiovisuel de la cité des entreprises, construite en 2014. 

Situé à Cannes la Bocca, le campus abritera également une résidence universitaire avec au moins140 logements prévus, le cinéma multiplexe Cineum, ainsi qu’un grand parking et un restaurant universitaire. 

Image d’architecte du campus de la bastide rouge. Crédit image : Christophe Gulizzi

Des logements à un prix plus abordable

Louise, étudiante en journalisme à l’IUT de Cannes, attend impatiemment l’ouverture du campus. Pour elle, c’est même une aubaineéconomiquement parlant : « J’habite actuellement au Cannet, et je mets environ 40 minutes pour me rendre à l’IUT. Je vais donc devoir déménager à la Bocca, mais ça ne me dérange pas, au contraire ! Je sais que les loyers sont moins chers dans ce quartier. Je trouverai sûrement un appartement à moins de 550€ par mois ». À Cannes La Bocca, la location d’un studio de moins de 20m2 revient en effet en moyenne à 513€ par mois.

L’installation d’une résidence universitaire sur le campus de la Bastide Rouge devrait même permettre aux étudiants de vivre avec des prix plus abordables encore. Présentement, le prix du loyer dans la résidence des Clémentines, située à Cannes sur le boulevard d’Oxford, est de 376,10€ par mois (hors charges électriques) pour des studios de 18m2 meublés. 

Cette résidence possède aussi un tout autre intérêt pour la municipalité. Comptabilisée comme résidence sociale, elle s’ajoute au taux de 17,25% de logements sociaux de la commune. Elle permettra alors de réduire les pénalités en rapport avec la loi solidarité et renouvellement urbain, qui sanctionne les villes au taux inférieur à 20%.

Le restaurant universitaire, un coup de pouce pour les étudiants

Exemple de restaurant universitaire. Crédit photo : fair Fabrique d’Architectures Innovantes et Responsables | SCOP

Si le logement représente la part la plus importante des dépenses d’un étudiant, estimée à plus de 50% par l’INSEE en 2013, l’alimentation en est la deuxième plus grosse source. Un étudiant mange en moyenne 22% de son budget, c’est à dire quelque 238 euros par mois, soit près de 8 euros par jour. 

En plus des logements accessibles, le campus accueillera un restaurant universitaire d’ici 2022. Le Crous propose aujourd’hui des repas à 1€ pour les étudiants boursiers et 3€30 pour les non-boursiers. Ces derniers pourraient bientôt également bénéficier, d’après Emmanuel Macron, de deux repas au prix minimum chaque semaine. Manger au « RU » peut donc permettre aux étudiants d’économiser 1,4 à 6 euros par jour, et de réduire de 4 à 17% la part alimentaire de leurs dépenses : « Ça va être tellement pratique ! », se réjouit Lola, étudiante à l’IUT technique de commercialisation à Cannes. « En tout cas, pour notre promo, ça servira énormément. Nous devions amener notre propre nourriture tous les jours, ou alors se dépêcher d’aller acheter nos repas dans des snacks, ce qui coûte souvent assez cher. Le restaurant universitaire nous permettra donc de diminuer ces coûts. »

Les investisseurs immobiliers s’emparent de La Bocca

La construction de ce campus a évidemment une influence sur le marché immobilier. Depuis l’annonce du projet en 2018, Eric Mokhtari, directeur de l’agence LaForêt à Cannes La Bocca, observe « une augmentation de la demande ». Le centre de La Bocca devient plus attractif et l’agence constate que « beaucoup de gens de Cannes centre viennent investir ici ». Cette zone est composée à 96,9 % d’appartements (selon l’INSEE). Les petites surfaces sont alors prisées afin d’être habitées par des familles voulant se rapprocher du campus universitaire, mais surtout pour être louées aux futurs étudiants. Ces investisseurs ne sont pas les seuls à profiter de cette nouvelle activité. Les promoteurs immobiliers s’installent également autour de la zone. Le projet Le Jardin, trois immeubles de trois étages situés à 5 minutes en voiture du campus, devrait voir le jour en 2022. Des appartements allant du deux pièces au cinq pièces, qui pourront accueillir des familles ou des étudiants. Actuellement de 16€ en moyenne, le prix de la location du mètre carré n’est, pour l’instant, pas visiblement impacté. Mais à l’avenir, le secteur de Cannes La Bocca pourrait bien prendre de la valeur et voir son marché immobilier radicalement transformé.

Rachel Contensou, Eliot Francomme, Arnaud Ciaravino, Lola Dravet et Quentin Dansac