février 09

Le succès de Samuel Etienne sur Twitch, l’exemple d’une passerelle entre deux mondes différents

En ouvrant sa chaîne sur la plateforme de streaming Twitch, Samuel Etienne s’est ouvert à un nouveau public qu’il a su séduire.

Samuel Etienne a encore une fois prouvé que le journalisme connaît un réel succès sur la plateforme de streaming Twitch. Vous l’avez peut-être aperçu, devant ses écrans sur le plateau du 20h de France 2 dimanche soir. L’animateur de Questions pour un Champion était l’invité de Laurent Delahousse. il en a profité pour réaliser un live (diffusion d’une vidéo en direct depuis la plateforme Twitch) durant l’entièreté du journal télévisé. Une idée qui a beaucoup plu, près de 50 000 personnes se sont retrouvées en simultané sur le live. La rencontre entre la télévision et la communauté web s’est parfaitement déroulée.

A la fin du live, Laurent Delahousse est même venu échanger quelques mots avec les viewers (personnes qui regardent le live sur Twitch). Il a lui aussi évoqué sa potentielle volonté « de, pourquoi pas, vouloir moi aussi me mettre à Twitch ». Classé top 3 monde grâce au nombre important de personnes présentes, cette diffusion en direct fut encore un succès pour Samuel Etienne. Les retours positifs de sa communauté sur Twitch furent nombreux. « Merci pour cette belle soirée », « C’était très intéressant de rentrer dans le monde du journalisme, merci ! », le public a donc été réceptif à son initiative et continue de lui apporter son soutien depuis plusieurs semaines maintenant.

Laurent Delahousse a rejoint Samuel Etienne pour adresser un mot aux 45 000 personnes présentes sur le live. Crédit photo : samueletienne

Un soutien quotidien puisqu’au-delà de soirées spéciales comme celle de dimanche, L’animateur âgé de 49 ans a lancé sa propre émission sur la plate-forme de streaming. La matinée est tienne est une revue de presse que Samuel Etienne propose à ses viewers 4 ou 5 jours dans la semaine. 2h de discussions qui se tiennent entre 9h et midi où Samuel Etienne revient sur l’actualité du jour. Ses supports sont les journaux français, entre 5 et 6 pour chaque émission. Un rendez-vous lancé au début du mois de janvier 2021 et qui continue de rassembler plus de 20 000 personnes au quotidien. Sur Twitter, l’animateur est séduit par son expérience sur Twitch : « Trois jours sans #LaMatinéeEstTienne […] ce fut dur ! », et poursuit « Tout cela se révèle très addictif, mais une saine addiction, à base de curiosité, de partage, de bienveillance… ».

Un point qui revient souvent dans les messages des viewers de Samuel Etienne est son « honnêteté » et son « approche non biaisée de l’actualité ». L’animateur de télévision semble être pour certains l’image d’une réconciliation avec les médias français et l’information. C’est notamment par le biais de la presse écrite que Samuel Etienne revient sur l’actualité le plus souvent. Un média dit « traditionnel » qui peut sembler loin de son public sur Twitch (âgé majoritairement de 18 à 25 ans). En 2018, une enquête menée par le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) avait démontré le manque d’intérêt et d’attirance des jeunes envers la presse écrite. Sur les 16 000 étudiants interrogés, 33% déclaraient les journaux papiers comme une source d’information dont ils se servaient. Samuel Etienne est parvenu à parfois nouer ou renouer le lien entre une partie de ses viewers et les médias traditionnels. A l’image de ce message qu’il a reçu sur twitter (voir photo), son influence semble être bénéfique.

Message privé reçu par Samuel Etienne sur son compte Twitter. Crédit : @SamuelEtienne

Se retrouver tous les jours (ou presque) sur Twitch créé une relation de confiance entre le streamer (personne qui diffuse le live) et ses viewers. Pour Samuel Etienne, c’est une réalité aussi qu’il retrouve dans les milliers de messages qui lui sont adressés. Le fait de pouvoir discuter en temps réel et de manière instantanée avec les streamers fait également la différence chez un public qui met souvent cela en opposition à la manière dont fonctionne à la télévision. En quelques clics, les internautes peuvent se retrouver devant un animateur et journaliste reconnu, avec lequel ils peuvent interagir. Ce côté accessible et humain créé cette relation de confiance qui, une fois de plus, n’est pas acquise chez les jeunes. C’est seulement 40% d’entres eux qui disent accorder leur confiance aux médias et journalistes français, d’après une enquête de Statista Research Department sur une population âgée de 18 à 30 ans.

Ainsi, De plus en plus de médias s’intéressent à la plateforme Twitch et ce qu’elle pourrait apporter au monde de l’information et à son audience. Dans son interview pour l’émission Popcorn sur Twitch, Samuel Etienne explique ce rôle d’ambassadeur qu’il lui arrive de tenir : « Les médias traditionnels se rendent compte qu’il y a peut-être des passerelles à créer entre eux et vos écrans […] et ils viennent me voir, parce que sans faire exprès, j’ai créé cette passerelle et ils me demandent de leur raconter l’expérience ». Alors, allons-nous vers une fusion des médias avec des plateformes telles que Twitch ? Ce n’est pas « souhaitable » selon Samuel Etienne pour qui les différents médias « ont chacun leurs rôles, leurs capacités mais devraient cependant davantage collaborer ».

Sur les réseaux sociaux, c’est une vague de gentillesse et d’intérêt dont profite Samuel Etienne tous les jours. « Le crack », « le boss » sont devenus ses nouveaux surnoms. Arrivant de la télévision et de la radio, Samuel Etienne s’est rapidement adapté à sa nouvelle plate-forme. Ses amis et collègues streamers expliquent ce succès par « sa bienveillance qui ne peut que plaire ».  

Paul Charoy