Surfeur voyageur, shapeur amateur : Enzo a plus de 25 ans d’expérience dans la glisse

Enzo, 52 ans, fabrique des planches de surf pour s’amuser

Enzo C. passionné par le surf fabrique ses propres planches

Voilà 25 ans que Enzo façonne des planches de surf. « J’en fabrique pour le plaisir, pour des potes ou pour moi » raconte-t-il amusé. A travers ses voyages, entre amis et avec le surf comme passion commune, il découvrait des planches avec des formes (shapes) peu communes : « en revenant de nos voyages on fabriquait des shapes insolites qu’on retrouvait pas dans le commerce, comme une planche à « double-nose » qu’on a vu en Indonésie ».

“J’ai fait quelques planches mais je ne peux pas me donner le titre de shapeur” enchaîne-t-il. « Les vrais shapeurs eux, ont fait des études, ont beaucoup de technique et sont passés par plusieurs ateliers pour acquérir de l’expérience ». Enzo n’est pas un professionnel en fabrication de planche de surf puisqu’il est biologiste, il se considère plutôt comme un “shapeur amateur”.

Poncer, raboter, affiner, stratifier, … fabriquer une planche de surf est plus difficile qu’on l’imagine. Les professionnels mettent en adéquation les formes avec les besoins d’une planche, et ceux-ci varient avec le type de surfeur, le niveau, les vagues qu’il souhaite surfer, ce qu’il veut faire avec la planche… Les variables sont multiples.

Aujourd’hui Enzo est réparateur de planche de surf à Quai 34, une boutique de sports de glisse à Nice. « Je les aides à réparer des planches et ils me donnent des bons d’achats. Je suis un grand consommateur de matériel de surf donc c’est un échange de bons procédés ! » explique-t-il. Une initiative écologique: en réparant une planche en piteux état avec de la résine, le surfeur n’a pas à en racheter une autre.  » C’est mieux pour la planète quoi »

Désormais il préfère acheter des planches de surf à des artisans professionnel, pour profiter pleinement de l’expérience de glisse.

Samuel Burel