avril 24

Van der Poel – Van Aert, une rivalité qui anime le cyclisme mondial

Le tour de Flandres 2020 est remporté par le néerlandais devant son rival belge.  Photo: DR

C’est le danois Kasper Asgreen qui lève les bras sur la ligne d’arrivée du Tour des Flandres dimanche dernier. Quelques mètres derrière, Mathieu Van Der Poel baisse la tête, vaincu. Le tenant du titre avait pourtant attaqué dans le Paterberg, la dernière difficulté de la journée. Mais le néerlandais de 25 ans s’est incliné au sprint. Un peu plus d’une minute après ces deux hommes, un gros groupe est arrivé, dans lequel figurait l’autre grand favoris, Wout Van Aert. Le belge de la jumbo Visma était pourtant dans le bon tempo mais il n’a pas réussi à suivre l’attaque de Mathieu Van der Poel. Ces deux la nous avait déjà offert un duel lors du dernier tour des flandres en Octobre 2020. Une rivalité qui tend à perdurer tant ces deux athlètes sont au dessus du lot. Ils génèrent un engouement et une passion qui manquait au cyclisme actuel. “L’émergence des rois du cyclo-cross désormais victorieux sur la route, est un immense coup de boost pour le cyclisme” explique Christian Prudhomme, directeur du Tour de France. Cela faisait près de dix ans que le cyclisme mondial attendait une telle rivalité. La dernière c’était celle de Tom Boonen le belge et le suisse Fabian Cancellarra dans les années 2000-2010. On connaît enfin leurs successeurs: Mathieu Van der Poel, néerlandais de 25 ans et Wout Van Aert, belge de 26 ans. Ils sont partis pour se livrer de nombreuses batailles sur les classiques de printemps pour les futurs années.

Une rivalité débutée en cyclo-cross

Mais cela serait manquer de respect au cyclo cross de dire que cette rivalité est née sur la route. C’est dans les sous-bois en hiver que ce duel a commencé. Ils avaient huit ans lors de leur première rencontre et déjà à l’époque ils se tiraient la bourre pour être le premier. « Les deux n’ont jamais été copains même quand ils étaient jeunes, se souvient Adrie Van der Poel, le père de Mathieu. On ne les a jamais vu rigoler et s’amuser ensemble comme pourrait faire les gamins de leur âge. » Le cyclo-cross a rythmé leur jeunesse. Ils se sont livrés de nombreuses batailles. Une fois c’était l’un qui l’emportait et l’autre finissait deuxième et inversement. C’est simple, entre 2015 et 2021, les deux cyclistes ont remportés les sept titres de champion du monde mis en jeu: quatre pour le néerlandais contre trois pour le belge. 

Une ascension sur route différente

L’arrivée sur route s’est faite de manière séparée. Une fois l’hiver terminé, Wout Van Aert a été le premier à s’aligner sur des courses sur route. Il devient vite un phénomène avec une victoire remportée lors de son premier tour de France en 2019. L’année 2020 marque un tournant pour lui, il remporte les Strade Bianche et Milan San Remo coup sur coup. Il ajoute à cela deux nouvelles victoires d’étapes sur le tour de France 2020. De son côté, Mathieu Van Der Poel est d’abord passé par le VTT où il remporte 3 victoires de coupe du monde et le titre de champion d’Europe. En 2018, il remporte sa première grande classique sur route: l’Amstel Gold Race. C’est en Octobre 2020, que leur premier grand duel sur route eu lieu: lors du Tour des Flandres.

« C’est cette rivalité qui nous a fait grandir et ce n’est pas fini. »

Les deux protagonistes vont continuer leur carrière en cyclo-cross l’hiver et en route le reste du temps. Ayant pour l’instant un profil pour jouer sur les classiques de printemps, les deux athlètes pourraient prétendre à jouer les premiers rôles dans les années à venir sur les Grands Tour, comme le tour des France notamment. « J’ai hâte de voir Mathieu Van der Poel sur le Tour » s’est réjoui Christian Prudhomme. Le belge et le néerlandais n’ont pas fini de nous faire parler d’eux. Une rivalité que le belge assume:  « J’aurai préféré être battu par un autre coureur que Mathieu, confie Wout Van Aert après sa deuxième place dans le Tour des Flandres 2020. J’aurai pu m’endormir plus facilement le soir. Là, j’ai cogité pendant 3 nuits. Sûrement parce que c’était Mathieu qui avait gagné. On ne nous changera pas, c’est cette rivalité qui nous a fait grandir et ce n’est pas fini ». Un duel qui ravi les fans de cyclisme et qui donne un nouveau souffle à ce sport.

Aymeric Moulin