novembre 08

Étiquettes

Le musée du Patrimoine de Saint-Martin-Vésubie va être reconstruit à la suite de la tempête Alex

La tempête Alex, survenue en octobre 2020, a détruit de nombreux bâtiments des vallées de l’arrière-pays niçois ; le musée du Patrimoine de Saint-Martin-Vésubie est l’un d’entre eux. La mairie a annoncé que les travaux pour sa reconstruction commenceraient en décembre 2022.

La tempête Alex n’a laissé que la structure principale du bâtiment. M.T

Le musée du Patrimoine de Saint-Martin-Vésubie sera bientôt de nouveau sur pied. Détruit en octobre 2020 lors de la tempête Alex, sa reconstruction débutera en décembre 2022. C’est ce qu’ont annoncé la mairie de Saint-Martin-Vésubie et l’association Montagne et Patrimoine (AMONT), responsable du musée, ce samedi 18 septembre. Le musée étant un bâtiment communal, la mairie prend en charge les travaux. Pour ce qui est de l’intérieur, l’AMONT s’occupera de remplir le lieu. La majorité des objets (outils d’antan, drapeaux, livres, vêtements d’autrefois… offerts par les habitants de la commune) qui constituaient les collections avant la tempête a disparu.

Les objets perdus, recréés en 3D

Si seulement seize objets présents dans le bâtiment principal ont pu être retrouvés, ceux qui étaient dans la réserve n’ont pas été touchés par les intempéries. Pour tenter de remplacer les antiquités volatilisées, des donneurs ont déjà offert plus de 800 objets à l’AMONT. « Dimanche dernier on en a encore récupéré 63. Il y a même un donateur qui nous a offert toute sa collection de bibelots anciens, soit plus de cent articles ! », s’exclame Éric Gili, directeur de l’AMONT. Malheureusement, « des pièces importantes comme les douze drapeaux de classe militaire ont été emportés dans la tempête. Le plus vieux datait de 1998 », confie Éric. Mais l’association a trouvé une idée pour les « retrouver ». Ils ont été recréés en 3D et seront observables sur téléphone grâce à des QR codes disposés dans le futur musée. « Ça permet de les regarder sous toutes les coutures », explique Éric. Une chaine YouTube sera également accessible uniquement depuis le musée pour permettre au public de visiter, de manière virtuelle, les salles qui ont été détruites. L’usine électrique et la salle dédiée à Françoise et Henri Mouton, les créateurs du musée et anciens habitants du village, ont été reconstituées et animées sur la base de photos.

L’artiste Franta crée une exposition pour aider l’association

Le financement de ces innovations et de celles à venir est en partie possible grâce à l’exposition solidaire qui a lieu depuis le 13 août 2021 à la mairie de Saint-Martin-Vésubie. Initiée par l’artiste Franta, elle permet de récolter des fonds pour l’association. Agnès de Maistre, une ancienne voisine de Françoise Mouton et amie de Franta, a parlé de la tragédie qui s’est déroulée en octobre dernier dans les Alpes-Maritimes, au peintre. Touché par l’histoire de la famille de Françoise et Henri Mouton et attaché à la Gordolasque, il a créé l’œuvre Cascade source. Le tableau s’est vendu 30 000 euros et l’artiste a décidé de reverser l’argent à l’AMONT. « Il voulait encore aider l’association alors il a parlé de son idée de créer une exposition solidaire avec la mairie et en dix jours c’était fait ! », se réjouit Agnès de Maistre. D’après l’adjoint au maire, Alain Jardinet, la renaissance du musée permettrait d’honorer les traditions vésubiennes.

Marie Taube