janvier 25

Étiquettes

La musique, un vecteur de prévention du suicide

De nombreuses personnalités musicales, comme le rappeur Logic aux États-Unis ou plus récemment le chanteur belge Stromae, osent faire tomber le tabou autour de la question du suicide. Ce mouvement encourage les personnes qui en souffrent à sortir du silence. 

Lors de sa performance aux MTV Music Awards le 27 août 2017, Logic a interprété son titre « 1-800-273-8255 ». Il a également affiché ce numéro d’urgence de prévention du suicide en grand format derrière lui sur scène. Crédit : Getty Image 

La musique ne fait pas qu’adoucir les mœurs, elle peut aussi sauver des vies. C’est ce que démontre une étude publiée le 13 décembre dernier par le British Medical Journal au sujet du tube de Logic intitulé « 1-800-273-8255 ». Ce titre fait référence au numéro de Lifeline, le service d’appel d’urgence de prévention des suicides aux États-Unis.  

245 suicides évités

Un chiffre qui vaut toutes les récompenses musicales. Logic a sorti ce morceau au printemps 2017. Les paroles évoquent un être au bord du suicide qui, sous les recommandations du rappeur dans le rôle d’un conseiller téléphonique, finit par retrouver goût à la vie. Le clip illustre la détresse d’un jeune noir rejeté à cause de son homosexualité. Il songe à se donner la mort avant d’appeler la Lifeline et de surmonter ses pensées suicidaires.  

« 1-800-273-8255 » est devenu le message de prévention contre le suicide le plus diffusé, avec plus d’un milliard d’écoutes sur Spotify. La sortie de la chanson et le passage de l’artiste aux MTV Music Awards et aux Grammy Awards en 2018 ont engendré une hausse considérable des appels d’urgence. En tout, ce sont 9.915 appels supplémentaires que Lifeline a reçus durant les trente-quatre jours qui ont suivi la diffusion de ces cérémonies, soit une hausse de 6,9 %. Sur la même période, le taux de suicide a chuté de 5,5 % chez les 10-19 ans, c’est-à-dire 245 suicides évités. 

« La subtilité des propos de Stromae va permettre de libérer la parole »

« Ces découvertes sont vraiment d’une importance cruciale pour la prévention du suicide », explique l’auteur de l’étude, Thomas Niederkrotenthaler. Les récits médiatiques de stars ou de fiction peuvent avoir une portée préventive. Nathalie Powels, coordinatrice du programme Papageno, dont la mission consiste à prévenir la contagion suicidaire, explicite : « Lorsqu’une personnalité s’exprime sur son mal-être et explique qu’elle s’en est sortie, cela permet à certains de s’identifier et d’à leur tour surpasser leur crise suicidaire ». Ce mécanisme est appelé l’« effet Papageno ».  

Le phénomène s’est intensifié après la chanson de Logic. « Même s’il reste à quantifier l’impact de Stromae, il offre la possibilité de faire de même », indique Nathalie Powels. « J’ai parfois eu des pensées suicidaires et j’en suis peu fier », a-t-il révélé le 9 janvier sur le plateau du journal télévisé de TF1 en interprétant sa nouvelle chanson L’Enfer. « La subtilité des propos de Stromae va permettre de libérer la parole. Il lève le voile sur le suicide en mettant cette question sur la place publique », poursuit Nathalie. Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a d’ailleurs remercié, sur Twitter, le chanteur belge pour « avoir soulevé le sujet difficile du suicide sur [son] dernier album »

Valentine Brevet

Si vous avez des idées suicidaires, en parler peut tout changer. Appelez le 3114, écoute professionnelle et confidentielle, 24/24 et 7j/7. Appel gratuit.