Elyze, l’application de la présidentielle « victime d’un raid de signalements » sur Google Play Store

Après plus d’un million de téléchargements depuis sa sortie le 2 janvier 2022, l’application de la présidentielle Elyze, a soudainement été retiré du Google Play Store. Selon le co-créateur, François Mari, une masse d’utilisateurs a signalé l’application, provoquant ainsi sa suppression automatique.

Capture d’écran de l’application Elyze, 20/01/2022.

Dans la nuit  du jeudi 20 janvier, Elyze a subitement disparu de Google Play Store, rendant le téléchargement de l’application impossible. François Mari explique que l’app aurait « été victime d’un raid de signalements sur le Play Store. Beaucoup d’utilisateurs ont signalé l’application comme étant liée à un gouvernement, et j’imagine que Google, comme Twitter et Facebook, supprime assez arbitrairement à partir d’un certain nombre de signalements. J’ai fait une réclamation à Google ce matin, j’attends leur réponse ». Seuls les détenteurs de la marque Apple peuvent continuer de la télécharger et de mettre à jour leur application en se rendant sur l’Apple Store.

L’application phénomène controversée

Depuis son apparition, l’application connaît un succès retentissant qui la place sous le feu des critiques. Plusieurs polémiques ont d’ailleurs émergé au sujet de la sécurisation et du traitement des données récoltées. Plusieurs personnalités se sont déjà exprimées sur les failles de l’application, dont le candidat de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon : « Encore un coup tordu l’appli Elyze… À qui profite ce mauvais coup ? Devinez…». Sa réaction s’appuyait sur un post d’un membre de son comité de soutien, qui expliquait que si l’on est favorable équitablement à tous les candidats, un podium systématique apparaît : Emmanuel Macron, Anne Hidalgo et Yannick Jadot.

Selon François-Mari, il subsisterait encore quelques bugs dans le code, mais qu’en aucun cas il s’agissait de manœuvres politiques. Pour lui, les signalements seraient liés à l’appel massif de certains militants, notamment sur le réseau social Tweeter.

« Elyze n’est pas liée au gouvernement »

À la suite de ce scandale, François Mari n’a cessé de marteler sur les réseaux sociaux qu’« Elyze n’est pas liée au gouvernement ». Peu de temps avant la disparition de l’appli du Play Store, les créateurs diffusaient un communiqué de presse visant à informer qu’Elyze était en open source sur Github et que  l’ensemble des données des utilisateurs serait supprimé.

Selon le site web d’actualités informatiques Numerama, les créateurs d’Elyze aurait reçu une réponse de la part part de Google.  Dans ce mail, il  préciserait qu’en cas « d’affirmation trompeuse », c’est-à-dire si une application ment sur le fait qu’elle est associée au gouvernement, la suspension serait immédiate.

L’application qui souhaite augmenter les participations en avril prochain, semble pour l’instant, collectionner les embûches.

Océane Boisseleau