Le Sénégal champion, le naufrage de l’Algérie… Les 5 choses à retenir de la CAN 2021

La Coupe d’Afrique des Nations connaît depuis hier soir son nouveau champion : le Sénégal qui est venu à bout de l’Égypte (0-0, 4-2 t.a.b), remportant sa première CAN de l’histoire. Retour sur 5 faits qui ont marqué la compétition.

  • L’Algérie, tenante du titre, éliminée dès les poules
Le sélectionneur Djamel Belmadi sous le choc après l’élimination de l’Algérie, le 22 janvier. (Sport)
 

Elle était attendue, elle a énormément déçu. L’Algérie de Djamel Belmadi a été sortie dès la phase de poules, dans un groupe pourtant abordable. Le désormais ex-champion d’Afrique en titre avait d’abord été tenu en échec par la Sierra Leone (0-0), avant de craquer face à la Guinée Equatoriale (0-1) puis face à la Côte d’Ivoire (3-1). « On n’a pas été à la hauteur de la compétition » a lâché le sélectionneur Djamel Belmadi suite à cette défaite fatale, le 20 janvier.

  • Pour leur première participation, les Comores et la Gambie atteignent la phase finale

Décidément, les petits nouveaux apprennent vite à la CAN. À l’image de Madagascar en 2019, la Gambie et les Comores sont parvenus à passer les phases de groupe. Pour en arriver là, la Gambie a montré les muscles en battant la Tunisie (1-0) et la Mauritanie (1-0), tandis que les Comores ont terminé parmi les 4 meilleurs troisièmes grâce à leur premier succès obtenu face au Ghana (3-2). La Gambie a ensuite prolongé le rêve en éliminant la Guinée (1-0), avant de tomber en quarts de finale face au Cameroun (0-2) le 29 janvier.

L’équipe des Comores, impactée par le Covid, a quant à elle été éliminée par… le Cameroun (1-2) en 8ème de finale, en alignant le défenseur Chaker Alhadhur dans les buts.

  • L’arbitre trop pressé du match Tunisie-Mali

La CAN est loin d’être la seule compétition de football où l’on peut assister à des bourdes. Mais dans cette édition 2021, on a pu assister à des moments inédits. La journée du 12 janvier restera mémorable, avec les matchs Tunisie-Mali et Mauritanie-Gambie. Le premier nommé a vu l’arbitre Janny Sikazwe siffler de manière prématurée la fin du match, à la 85e puis à la 89ème minute. Suite à ce dernier coup de sifflet, l’arbitre scellera la victoire du Mali (0-1) car l’équipe de Tunisie n’était plus présente sur le terrain.

Le gros raté de l’hymne de la Mauritanie

Le même jour se déroule le match Mauritanie-Gambie . Au moment de faire résonner l’hymne de la Mauritanie, l’organisation se trompe par 3 fois. Résultat : l’équipe jouera sans avoir entendu son hymne national.

  • Le Sénégal remporte sa première CAN

Le 6 février, le Sénégal et l’Egypte se sont disputé le titre de champion d’Afrique. Les Lions de la Téranga auraient pu enflammer une finale bien terne dès la 5e minute, mais Sadio Mané a vu son pénalty être arrêté par Gabasky. Dominateurs, les Sénégalais se sont fait peur en allant jusqu’à la séance de tirs aux buts. C’est finalement Mané qui offre au Sénégal sa première CAN, après une séance haletante (4-2 t.a.b). Très attendu par le peuple égyptien, Mohamed Salah aura été quasi-transparent lors de la finale.

Dylan Vandevoorde.