Nadal, au firmament du tennis… Mais pas seul

À 35 ans, le Majorquin vient de remporter un 21e titre du Grand Chelem, une première dans l’histoire de son sport

  (Rafael Nadal soulevant son 2e trophée à Melbourne 13 ans après le premier, crédit photo WILLIAM WEST/AFP)

Un palmarès époustouflant

« C’est phénoménal, c’est fait pour Nadal ! Il devient le plus grand en Grand Chelem. Un des plus grands exploits de l’histoire du tennis ! Il n’y a pas de mots, c’est hallucinant ». Voici les termes du commentateur d’Eurosport France, Bertrand Milliard à l’issue de la balle de match de la finale de l’Open d’Australie 2022. Avec ce succès, Nadal repousse les limites de son sport et devient le joueur le plus titré en Grand Chelem. Cet exploit est d’autant plus retentissant avec le scénario insensé de cette finale face au russe Daniil Medvedev, numéro 2 mondial et pourtant favori. Le Majorquin était mené 2 manches à 0 et 3-2 dans le 3e set. Mais il a su revenir avec la combativité qui le caractérise. Rafael Nadal est le premier joueur à remporter le titre de l’Open d’Australie avec un déficit de deux manches en finale depuis Roy Emerson en 1965. Un autre fait d’armes pour l’espagnol, il concourt dans l’ère la plus compétitive de l’histoire du tennis, ce que beaucoup d’experts considèrent comme l’Âge d’Or de ce sport. Son immense rivalité avec Roger Federer et Novak Djokovic, deux joueurs légendaires en est l’illustration parfaite, et pourtant « Rafa » les devance dans bon nombre de statistiques.

87,9 % de victoires dans les Majeurs, un record parmi les joueurs en activité

Nadal est le seul joueur de tous les temps à figurer dans tous les principaux records. Il est le seul avec l’américain André Agassi à avoir réalisé le Grand Chelem doré en carrière ; c’est-à-dire à s’adjuger tous les tournois du Grand Chelem et la médaille d’or olympique en simple. De plus, entre sa première consécration en Majeur à Roland-Garros en 2005 et celle conquise dimanche, dix-sept années se sont écoulées, un record dans l’Ère Open. Mais, au-delà des chiffres, la reconnaissance pour ce champion est colossale. Même son plus grand rival, Novak Djokovic s’est empressé de le féliciter sur les réseaux sociaux : « Félicitations à Rafael Nadal. Un exploit inimaginable. C’est son incroyable esprit de combat qui a prévalu une fois de plus ».

(Nombre de Majeurs pour les joueurs encore en activité, source : Statista)

        

« Dans la course au GOAT, il y en a en fait 3 à égalité ! »

Certes Nadal est devant dans les chiffres, mais dans les faits, le « Big Three » qu’il compose avec Federer et Djokovic est indissociable. Les 3 athlètes ont révolutionné leur sport et sont à l’origine des plus beaux matchs et des plus beaux souvenirs de l’histoire du tennis. Bertrand Milliard met les trois champions sur un piédestal : « Il faut profiter des 3, car ce sont les plus grands joueurs de l’histoire. Ils sont au-dessus de tout ce qu’on a pu voir et certainement de tout ce que l’on pourra voir ». L’expert conclut en ajoutant qu’il y a tellement de finales de Majeurs qui se sont jouées à rien que « le plus beau serait qu’ils finissent à égalité en nombre de Grands Chelems ».  

*GOAT = Greatest Of All Time                                                              

Valentin Roux