février 08

Cœur de ville de Cannes : des travaux qui divisent

Le projet de grande envergure à deux pas du Palais des Festivals englobe la Place du Général-de-Gaulle, la rue du Maréchal-Joffre, l’esplanade des Allées de la Liberté et une partie du Square Mérimée. 

De la poussière qui envahit le ciel, le bruit des pelleteuses et des tractopelles, une place grise et déserte. C’est ce à quoi ressemble actuellement le centre de Cannes, à deux pas du Palais des Festivals. Les travaux empiètent sur les terrasses des restaurants. C’est le cas pour le groupe de restauration rapide situé sur la place Charles-de-Gaulle, Steak’N Shake, dont la terrasse a été enlevée pour la durée de l’opération. Paul Nardella, directeur de marché de la chaîne, déclare que cette mesure a provoqué une baisse de fréquentation d’environ 20 % par jour ces derniers temps . Pour y remédier, la chaîne a dû accentuer sa présence sur les sites de commandes de nourriture en ligne « en ce moment, on offre une glacière pour chaque commande à emporter. On essaie d’attirer un peu les clients vers nous », précise le directeur. Les commerçants ne sont pas dédommagés pour leur potentielle baisse de chiffre d’affaires.  

« Cela pose problème mais ça en vaut la peine » 

Pour d’autres restaurateurs, les travaux ne leur enlèvent pas d’espace mais se situent juste en face des terrasses, ce qui peut provoquer une gêne pour la clientèle. Pour certains ce n’est pas un problème. Comme Stéphanie, responsable du restaurant Granduca sur la rue Félix Faure : « le bruit des marteaux-piqueurs et la poussière gênent les clients, mais on leur explique en leur disant que ça sera super après ». Mais si le restaurant souffre d’une baisse de fréquentation, la responsable n’hésitera pas à réclamer des indemnisations à la mairie. 

L’objectif des travaux est de piétonniser le centre 

Après la rénovation du cours Félix-Faure en 2019, le maire de Cannes, David Lisnard, a lancé un nouveau projet. Il vise à la requalification et l’harmonisation de la zone en végétalisant et piétonnisant le centre-ville. L’objectif est de rendre l’hypercentre plus attractif et de diminuer le passage des voitures. La zone concernée comprend entre autres, la place du Général-de-Gaulle, la rue du Maréchal-Joffre, l’esplanade des Allées de la Liberté et une partie du Square Mérimée. La superficie totale concernée est de 40 000 m². Avec un budget de 10,5 millions d’euros, le projet veut rénover et embellir les places et les rues, installer des toilettes publiques, végétaliser ou encore installer des caméras de vidéo-surveillance. 

Roxane Volclair