février 09

Des milliers de poissons retrouvés morts en mer : Sea Shepherd porte plainte contre le Margiris

L’ONG Sea Sheperd a déposé une plainte contre le navire Margiris pour non-respect de l’obligation de débarquement d’espèces capturées après la découverte de milliers de poissons morts dans le golfe de Gascogne.

Le 3 février, l’ONG Sea Sheperd publie sur Twitter les photos de milliers de poissons morts flottants dans le golfe de Gascogne.

Les photos réalisées par Sea Shepherd, ONG internationale qui lutte contre la pêche industrielle et pour la préservation des écosystèmes sous-marins, révèlent une “mer” de particules scintillantes semblable à de l’écume. Il s’agit en fait de poissons morts flottant à la surface, une centaine de milliers de merlans bleus. Cette espèce est notamment pêchée pour la fabrication des surimis.

Mardi 8 février, presque une semaine après la révélation des faits, l’association Sea Sheperd porte plainte devant le tribunal de Lorient. « Nous leur avons donné différents éléments sur ce que nous avons pu constater sur place » a précisé la présidente de Sea Sheperd France, Lamya Essemlali.

Accident ou rejet volontaire ?

“Il y a eu un rejet non-autorisé” constate le ministère de la Mer, alors que la ministre Annick Girardin a annoncé vendredi 4 février avoir demandé l’ouverture d’une enquête administrative. 

Pourtant, d’après un communiqué du Pelagic Freezer Trawler Association, il s’agit d’un “fait rarissime”. L’organisation industrielle à laquelle appartient le navire Margiris ajoute : “le chalut contenant des merlans bleus – une espèce soumise à quotas – s’est brisé accidentellement, relâchant ainsi de manière involontaire des poissons en mer”.

Raphaëlle Hutin