Emmanuel Macron rend hommage aux victimes du métro Charonne

Ce 8 février, le président de la République rend hommage aux victimes des manifestations du métro Charonne à Paris de 1962. Neuf personnes avaient perdu la vie lors d’une manifestation .

Emmanuel Macron est le premier président français à rendre hommage aux victimes du métro Charonne. Dans un communiqué publié ce mardi, il déclare «soixante ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes et de leurs familles

A Paris, la place du 8 février 1967 a été inaugurée en 2007. (Crédits: Wikimedia/CC BY-SA 2.5/Néfermaât)

Le 8 février 1962, trois femmes et six hommes de 16 à 58 ans perdent la vie lors de cette manifestation. Sous l’autorité du préfet Maurice Papon, les forces de l’ordre répriment violemment les manifestants qui se regroupent au sein de la station de métro Charonne. Les victimes sont toutes syndiquées à la CGT et huit d’entre elles étaient membres du Parti communiste français.

Une gerbe déposée par Didier Lallement

Lors d’une cérémonie au cimetière du Père Lachaise (lieu où les victimes ont été enterrées), le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a déposé une gerbe au nom d’Emmanuel Macron. Le président de la République en déplacement en Ukraine n’a pu se rendre à l’événement.

Cet hommage «s’inscrit dans une démarche globale de reconnaissance de toutes les mémoires liées à la guerre d’Algérie et qui vise à construire cette mémoire commune» indique un membre de l’entourage d’Emmanuel Macron à l’AFP.

D’autres commémorations sont prévues par des syndicats et associations comme le CGT et la Ligue des Droits de l’Homme. Dimanche 13 février (jour des obsèques des victimes en 1962), les organisations se retrouveront pour déposer des gerbes au cimetière parisien.

En octobre 2021, le président de la République a dénoncé les «crimes inexcusables pour la République» à propos du massacre des Algériens du 17 octobre 1961.

Clara Besnard