Le Convoi de la Liberté a quitté Nice ce matin

A Nice, c’est près d’une centaine de véhicules qui se sont mis en route. Objectif : monter jusqu’à la capitale pour bloquer Paris samedi, en protestation contre le pass sanitaire.

Camionneurs et automobiliste se sont réunis aux alentours de 10h30. D’après nos informations, le mouvement serait principalement lié aux mouvances anti-pass et de nombreux gilets jaunes serait présents au départ du convoi, aux chants de « Liberté, liberté ! ».

Notre envoyé spécial sur place Simon Martin est avec eux pour suivre ce périple.

Malgré une grande mobilisation sur les réseaux Télégram, Twitter avec le hastag #convoipourlaliberté et Facebook, où le groupe « le Convoi de la Liberté«  rassemble plus de 312.500 personnes, il est pour le moment difficile de prévoir le nombre de personnes mobilisées dans cette manifestation.

L’objectif de rejoindre à Avignon à 19 heures et d’y rejoindre les convois venus de Marseille, Toulon et Montpellier pour continuer ensemble la route vers Paris risque d’être un peu retardé, notamment à cause la présence policière autour du convoi.

A Brignoles, où le convoi a été ralenti, de nombreux manifestants – à pied -, sont venus soutenir la procession. (Crédit Photo : Alexandre Ori)

Pour Bruno Courvis, qui a rejoint la procession depuis le Var, « ça rappelle beaucoup le début des gilets jaunes, mais je tiens à ce que cet événement reste apolitique, qu’il ne soit pas récupéré ».

La candidate du Rassemblement National Marine le Pen s’est pourtant déjà exprimé sur le sujet, disant « comprendre » le mouvement tout en insistant pour que les participants votent à l’élection présidentielle. Adrien Quatennens, n°2 de la France Insoumise, « encourage » les Insoumis qui souhaitent y aller.

En comparaison avec celui qui a rejoint Ottawa et forcé les autorités à jouer la carte de l’état d’urgence après une semaine de blocage du centre-ville, l’évènement, en France, semble, pour l’instant, moins unificateur.

Mais selon la carte interactive officielle publiée par le site http://convois.fr, on peut attendre de nombreux points de ralliement dans la France entière.

Interrogé suite au conseil des Ministres, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a tenu à exprimer sa compréhension face à la « lassitude » des Français quant à la crise du Covid, mais a souhaité rappeler que la France était l’un des pays ayant pris « le moins de mesures contraignantes » de restrictions des libertés.

THALIA DANSAC