2021 enraye une décennie de baisse des accidents corporels sur les routes varoises

Entre 2011 et 2020, dans le Var, le nombre des accidents de la route corporels a diminué. L’année 2021, avec 795 accidents, casse la tendance de ces dix dernières années, malgré un nombre d’accidents mortels au plus bas.

La préfecture du Var publie depuis 2011 des bilans mensuels sur la sécurité routière du département. Les bilans s’arrêtent au mois de novembre 2021. Ainsi, les accidents corporels ont baissé entre 2011 et 2016. L’année suivante marque une augmentation soudaine de ces derniers, vingt de plus par rapport à 2016. La tendance générale se poursuit de 2018, jusqu’à 2020, avec le premier confinement. En une décennie, les accidents corporels ont baissé de près de 20%. L’année 2021 est une année de rupture ; la préfecture enregistre provisoirement 795 de ces accidents, soit 80 de plus qu’en 2020.

En revanche, les accidents mortels s’inscrivent chaque année dans une fourchette, entre 62 et 74, de 2011 à 2019. Les résultats sont assez équilibrés : de 2011 à 2015, le nombre d’accidents mortels sur deux ans se reproduit de manière quasi identique. Ils sont nettement moins nombreux en 2020 et 2021.

Effet du confinement

Le premier confinement pourrait être responsable de la baisse des accidents corporels et mortels dans le Var. Les mois d’avril, mai et juin ont considérablement ralenti le trafic routier dans toute la région Provence Alpes Côte d’Azur, y compris dans le Var (INSEE). Le mois d’avril connait une diminution générale du trafic routier de 80%. Le début de mai est marqué par une baisse du trafic de 60%, pour atteindre les -40% en fin de mois. Les accidents reprennent en 2021, qui se démarque de l’année précédente par une augmentation principale des accidents corporels. Les accidents mortels restent stables.

Un record d’accidents mortels en septembre

Sur la décennie étudiée, la fin du printemps et l’été connaissent plus d’accidents corporels, et atteignent jusqu’à 1009 accidents en juin. Le reste de l’année oscille entre 570 (décembre) et 699 (novembre). À noter que le bilan de décembre 2021 n’a pas été pris en compte car non divulgué par la préfecture.

Le mois de septembre enregistre le plus d’accidents mortels que tous les autres mois. Il en compte 82, soit cinq de plus que juillet, le deuxième mois le plus touché. Sur la période novembre-avril, les accidents mortels sont sensiblement moins nombreux que sur le reste de l’année.

Malgré des chiffres encourageants sur la dernière décennie, les conducteurs du Var semblent s’être lâchés, notamment pendant les derniers confinements. La mortalité sur les routes varoises est historiquement basse en 2021 est contrastée par le nombre d’accidents corporels. La directrice de cabinet du Préfet du Var, Houda Vernet, témoigne pour Var Matin : « Partout en France, nous constatons une forte augmentation des excès de vitesse, en nombre et en gravité. »

Samuel Gut