Armes à feu: ce qui change pour les détenteurs d’armes ce mardi 8 février

Mardi 8 février 2022, le nouveau système d’information sur les armes entre officiellement en vigueur en France. Il concernera, ces prochains mois, environ cinq millions de personnes. Désormais, les chasseurs qui ne sont pas enregistrés ne peuvent plus acquérir de nouvelles armes.

Les chasseurs seront les premiers à créer leur compte SIA, le 8 février 2022.

Les règles changent, ce mardi 8 février, avec la mise en activité du nouveau système d’information sur les armes (SIA). Plus de cinq millions de personnes sont concernées.

Le contrôle simplifié et informatisé

Principal changement : les chasseurs ne peuvent désormais plus acquérir d’armes sans s’être enregistrés au préalable dans ce registre. Le but : avoir une meilleure traçabilité des armes en circulation en France, et simplifier et moderniser l’administratif. Plus de papier, désormais, tout est informatisé. Chaque possesseur d’arme aura un numéro SIA qui le suivra tout au long de sa vie​, indique le gouvernement. Cette modernisation a pour but de permettre aux autorités de pouvoir contrôler plus facilement les armes en circulation sur le territoire français.

Une mise en place progressive en 2022

Ce nouveau système deviendra obligatoire pour la possession d’autres types d’armes ces prochains mois : durant le premier semestre 2022, il sera ouvert aux détenteurs particuliers – licenciés de la fédération française de ball-trap, de ski et de tir sportif et collectionneurs​, mais également à ceux qui ne sont pas licenciés anciens licenciés des fédérations de tir sportif, de ball-trap et de ski ainsi que les détenteurs ayant trouvé ou hérité d’armes​, note le gouvernement.

Le 8 mars 2022, il sera ouvert aux tireurs de ball-trap et aux biathlètes, le 5 avril, aux non-licenciés (armes héritées ou retrouvées), le 10 mai, aux tireurs sportifs et enfin le 7 juin, aux collectionneurs. Le SIA sera ensuite étendu aux associations et métiers (polices municipales armées, agents de sécurité…)​, note le gouvernement.