Soldes d’hiver : l’événement passé de mode

Les Français se détournent de plus en plus de cette période de réduction des prix, jugée inutile et inintéressante

Photo de Artem Beliaikin sur Pexels.com

À la moitié de ces soldes d’hiver 2022, le premier bilan se dresse. Cette année, comme les précédentes, il est de moins en moins bon. Selon la Fédération représentative du commerce spécialisé, la première semaine a connu une baisse de fréquentation de 40 % par rapport à 2019. « Il est loin le temps où les gens se bousculaient dans les magasins pour l’ouverture des soldes ! Il y a parfois même plus de vendeurs que d’acheteurs dans la boutique », confie un commerçant cannois.

La pandémie de COVID-19, l’inflation, le télétravail démoralisent les acheteurs potentiels et ne les encouragent pas à se déplacer pour faire les soldes. Si la fréquentation baisse, le budget moyen aussi. Cette année, les Français avaient prévu de dépenser 241 euros pour les quatre semaines de soldes, contre 320 euros en 2021 selon une étude Omnibus YouGov.

« C’est inutile d’attendre les soldes »

Face à ce déclin, commerçants et clients se questionnent sur l’intérêt d’un tel événement. C’est le cas de Caroline, une adepte de shopping de 35 ans qui explique : « Aujourd’hui, les soldes ne sont plus aussi intéressants. On ne fait plus de très bonnes affaires, et c’est possible de profiter de promotions constamment. C’est inutile d’attendre les soldes surtout qu’on ne trouve pas de réductions supérieures à 50% dans la plupart des boutiques. ». Comme elle, de plus en plus de Français dénichent sans cesse des ristournes.

Des offres alléchantes en permanence

Avec Internet et les sites spécialisés dans la vente de vêtements à prix cassés comme Veepee ou BazarChic, il est possible d’acheter à des tarifs avantageux toute l’année. Certaines entreprises participent aussi à des événements commerciaux attirant de nombreux clients. C’est le cas des ventes privées qui débutent quelques semaines avant les soldes officiels. Elles augmentent la concurrence et détournent les acheteurs.

En plus de ces périodes de rabais importants, le Black Friday est également très attendu par les consommateurs depuis quelques années. Il permet aux ménages les plus modestes de s’offrir des produits inaccessibles en temps normal. Un père de famille déclare : « Les soldes c’est complètement vieillot. Personnellement ça fait longtemps que je ne compte plus sur ça pour habiller mes enfants ». Il reste encore quelques jours de soldes pour que la tendance s’inverse, malgré un pessimisme palpable chez les professionnels.

Killian CHAPUS