Dimanche sportif sur les rives cannoises

Dimanche 11 septembre, dans le cadre du projet « Cannes, capitale du sport en plein air », le boulevard du Midi a été piétonnisé. Tout au long de la journée, de nombreuses activités ont été proposées. Le but ? Promouvoir le sport et ses bienfaits.

Ce dimanche 11 septembre, de 9h à 15h30, voitures polluantes et autres deux-roues assourdissants avaient déserté une partie du boulevard du Midi-Louise Moreau. A la place, on y trouvait des joggeurs libres de se balader sur les deux voies, des enfants à trottinette qui zigzaguaient sans crainte, des fans de roller mais surtout de nombreux curieux venus découvrir la dizaine d’activités sportives proposées le long du littoral cannois.

Dans le cadre du projet « Cannes, capitale du sport en plein air », la municipalité a décidé de piétonniser le boulevard sur trois kilomètres. L’objectif de la journée était de permettre aux petits et grands d’exercer une activité physique et sportive librement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y en a eu pour tous les goûts avec de l’aquagym, du beach volley, du street work out, du tai-chi, ou encore du sandball.

Le sport comme identité locale

Sur les coups de onze heures, le clip officiel de « Cannes, capitale du sport en plein air » a été dévoilé par le maire de la ville, David Lisnard. Dans cette vidéo, les membres des différentes associations sportives de Cannes se sont déhanchés sur la chanson « Can’t stop the feeling » de Justin Timberlake.

Le clip officiel de « Cannes capitale du sport en plein air »

Tube planétaire qui a ensuite été repris par l’ex-participant de l’émission The Voice Kids, Lisandro.

Dans une interview radio, l’adolescent nous a confié que participer à cet événement était primordial pour lui.

La prestation du jeune artiste terminée, le maire de la ville a tenu un discours en saluant l’initiative de cette journée. « Si on évalue comment cela fonctionne et si les gens s’approprient bien l’espace, on réitéra l’expérience et j’aimerais qu’à terme, on ait soit un dimanche par mois, soit tous les dimanches où l’on piétonnise le boulevard du Midi-Louise Moreau. Le but c’est que les familles et les sportifs se l’approprient ». David Lisnard a également émis l’hypothèse d’expérimenter le projet sur la Croisette à l’avenir. Enfin, il a longuement détaillé son projet d’aménagement du territoire, intitulé « BoccaCabana ». « L’idée c’est d’agrandir les trottoirs pour permettre la randonnée et la course à pied, de créer de vraies pistes cyclables sur le littoral, de faire des systèmes d’endiguement sous-marins pour retenir le sable et agrandir les plages publiques ainsi qu’implanter de la végétation appropriée », a expliqué l’élu. David Lisnard a terminé son discours avec conviction, « le but est vraiment de faire du sport en plein air et du sport en pleine mer, un élément de notre identité locale, un élément pour le bien-être, un élément de style de ville et aussi un élément de marketing territorial ».

Plus tard dans la matinée, le maire de Cannes s’est exprimé à notre micro. La promotion du sport à Cannes et l’aménagement du territoire ont été les deux thématiques abordées.

Faire découvrir son sport

Cet évènement était l’occasion pour certains de découvrir un sport mais également pour plusieurs clubs d’acquérir davantage de visibilité, notamment pour les adeptes du street work out, comprenez « gymnastique urbaine ». Tout au long de la journée, les membres de l’association « Bar Jacking Crew » ont eu à cœur de transmettre leur passion à travers diverses prouesses techniques exécutées sur des barres métalliques.

street-work-out

Un des membres de l’association « Bar Jacking Crew » se tient en équilibre sur la structure métallique devant les curieux. (D.R)

Entre deux tractions, le président de l’association, Lucas Moreaux, reconnaît avec enthousiasme que le but est de sensibiliser les gens au sport et de faire découvrir sa discipline mais pas seulement… « Ce sport est de plus en plus en vogue mais nous n’avons pas de structure fixe. A travers cette journée, on espère obtenir une place pour notre discipline dans le projet « BoccaCabana » que le maire veut développer », assure en souriant le sportif. Plus loin, sur la plage, des jeunes femmes assises sur un tapis et ballon au pied, s’adonnent à une activité méconnue : le handfit.

Sous le soleil, ces licenciées du club de handball « AS Cannes Mandelieu Handball » et adeptes du handfit s’entrainent. (D.R.)

Sous le soleil, ces licenciées du club de handball « AS Cannes Mandelieu Handball » et adeptes du handfit s’entrainent. (D.R.)

Ce sport favorise le bien-être corporel dans le calme. Licenciées au club « AS Cannes Mandelieu Handball », les sportives proposent aux volontaires une séance découverte. David Lenne, membre du club, les observe et confie que cette journée est superbe pour tout le monde. « Venir ici faire du sport en famille, c’est vraiment sympathique », conclut-t-il.

Marion Ptak

Antoine Wernert

 

Publicités