Le Festival New Romance s’invite à Cannes.

Le Festival New Romance a eu lieu du 22 au 24 septembre à Cannes. Pour sa deuxième édition, les organisateurs du festival ont élu domicile dans le prestigieux Palais des Festivals, où les auteures ont pu être les stars du tapis rouge. L’événement est un lieu de rassemblement où les lectrices peuvent rencontrer leurs auteures préférées pour un court délai, ce qui donne lieu à de beaux moments de convivialité. C’est ainsi que 2000 festivalières, principalement de 18 à 35 ans, étaient attendues le long du week-end.

Festival NewRomance 1.jpg

La librairie a été fortement sollicité durant la durée du festival, entraînant très rapidement des ruptures de stock. (Crédit photo : D.R.)

Quoi de mieux que de rencontrer l’auteure qui nous fait sortir de notre quotidien par le biais de son écriture ? Les rencontres avec les auteures étrangères et françaises sont si uniques que certaines lectrices sont venues de bien loin. Parmi elles, Elvina et Lise nous ont fait le trajet de Nantes et du Havre, alors que Marine et Annabelle viennent du Var.

Parmi les « new romancières » que les festivalières sont venues voir, on retrouve notamment Anna Todd, Audrey Carlan, ou encore Camille S. Quill. Au-delà des séances de dédicaces, les fans ont eu la chance de pouvoir assister à des ateliers interactifs avec les romancières ainsi que des conseils d’écriture prodigués par leurs idoles. Il a été également possible de participer à la remise des Awards récompensant les meilleures auteures, à l’occasion d’un dîner organisé le 23 septembre au Palais des festivals.

Cannes, un lieu de prestige

Le choix de Cannes pour implanter le festival n’est pas anodin. En effet, le directeur de la communication Christian Foch nous affirme que la ville est un lieu de renom et que cela donne envie, autant aux auteures qu’aux lectrices, de partager ce moment en ce lieu. L’organisation a commencé il y a un an, pour pouvoir réserver le Palais des Festivals, ainsi que pour promouvoir l’événement à la radio et en faire la pub. Les organisateurs sont venus en « petit » nombre. 50 ont fait le déplacement. Cependant on compte 150 bénévoles supplémentaires qui ont participé à la préparation des festivités, ainsi qu’à la sécurité à l’entrée du Palais des Festivals. Le week-end a été fortement médiatisé. Des magazines tels que Cosmopolitan, Voici ou encore des médias tels que Chérie 25 ou CNews matin ont décidé de faire un partenariat avec Nolim, l’organisateur principal.

Festival NewRomance 2

Une des nombreuses files d’attentes durant le Festival, un inconvénient de l’événement. (Crédit photo : D.R.)

Une véritable satisfaction

Bien que 2000 pass aient été réservés avant le début de l’événement, il est possible que bien plus de personnes aient été présentes sur toute la durée du festival. Les festivalières semblent satisfaites de leur déplacement, la surprise en prime de pouvoir accéder à des ouvrages inédits. La satisfaction est encore plus grande puisque les lectrices ont pu acquérir les inédits, et que les organisateurs ont vu leurs points de ventes très sollicités par la gente quasi-exclusivement féminine. Il est également important de souligner que presque toutes les auteures sont venues. 31 étaient présentes, ce qui a réjoui la maison d’édition Hugo et Cie. Même si la majorité semblait satisfaite et qu’aucun mauvais retour n’avait été encore signalé, quelques fans ont émis des regrets. Elvina regrette « l’ambiance intimiste de l’édition de l’année passée ». Lise, déplore « un souci d’attente lors de l’ouverture du festival ». Cependant, les organisateurs sont prêts à tenter l’expérience cannoise sur le long terme.

Gwenaëlle Souyri

Mathieu Obringer

Publicités