Covid-19 : à Wuhan l’OMS n’a pas de certitudes face au virus

Les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé ont été dépêchés à Wuhan, foyer de propagation du virus, pour y trouver des réponses. Pour l’instant aucune certitude n’a pu être établie.  

La piste complotiste “hautement improbable”

Ces experts qui travaillent depuis quatre semaines, sur la Covid-19 à Wuhan n’ont pu certifier aucune hypothèse. L’animal à l’origine de la pandémie n’a toujours pas été identifié, même si la transmission animale est “la plus probable” a indiqué Liang Wannian, le chef de la délégation de scientifiques chinois. De son côté, la piste complotiste de la fuite du coronavirus depuis un laboratoire serait “hautement improbable” à déclaré Peter Ben Embarek, le chef de la délégation de l’OMS déployé à Wuhan. L’institut de virologie de la ville chinoise était au cœur de théories complotistes relancées par Donald Trump l’ancien président des Etats-Unis. 

Une présence du virus dès 2019 ? 

« il n’y a pas assez de preuves (…) pour déterminer si le Sars-Cov-2 s’est propagé à Wuhan avant décembre 2019 », a ajouté le chef de la délégation de scientifiques chinois. « Il faut donc recueillir des échantillons sanguins pour effectuer des analyses”, a ajouté Peter Ben Embarek. Pour l’instant, rien ne semble indiquer que le virus était présent à Wuhan avant décembre 2019. 

Une nouvelle piste ?

La nouvelle piste à explorer est celle de la transmission par la chaîne du froid. C’est une possibilité pour Peter Ben Embarek, spécialiste de la sécurité alimentaire et des zoonoses, les maladies animales susceptibles d’être transmises à l’être humain, qui estime qu’elle “mériterait de plus amples investigations”. Il a néanmoins indiqué que les recherches effectuées par son équipe à Wuhan n’avaient pas fondamentalement changé la vision que peut avoir l’OMS de l’épidémie.

Mais pour avoir plus de réponses il faudra s’armer de patience puisqu’un autre expert présent à Wuhan, Dominic Dwyer, a dit qu’il faudrait vraisemblablement des années pour connaître complètement les origines de la Covid-19.

Mélie Lavaud