Vendée Globe: où en est la biotoise Alexia Barrier

La sudiste de Biot ferme la marche du Vendée Globe avec le finlandais Ari Huusela.

@Alexia_Barrier

Cette année ce seront Alexia Barrier et Ari Huusela qui seront “lanterne rouge ». Alors que les premiers marins en ont terminé avec leur tour du monde il y a bientôt deux semaines, leur arrivée n’est pas pour tout de suite, puisqu’elle est annoncée pour les derniers jours du mois de février.

Alexia Barrier ne se décourage pas et tweet : »je pense à la chance que j’ai d’être ici. Je prends les choses au jour le jour comme depuis le début« .

 Situés respectivement ce mardi matin à 3919 milles et 4041 milles des Sables d’Olonne,  ils tentent de rejoindre le large des côtes brésiliennes.

« Je suis à 450 milles de l’Equateur. Je devrais l’atteindre le 11 au soir ou le 12 au matin ». – Alexia Barrier

La navigatrice du monocoque TSE- 4MyPlanet a multiplié les vidéos ces derniers temps tout sourire sous le soleil de l’Atlantique sud. Alexia ne semble pas affectée par son classement et se donne le droit de profiter du cadre.

Quant au  Finlandais Ari Huusela, lui aussi  profite  du bonheur de la navigation dans l’Atlantique sud, une centaine de milles derrière Alexia Barrier. Le pilote de ligne de 58 ans a avoué lundi avoir vécu deux dernière semaines horribles à bord de son monocoque Stark.

« Les deux semaines ont été assez difficiles. Hier soir (dimanche), j’étais au bord de la crise de nerfs, c’était horrible, l’état de la mer était si mauvais que j’ai cru que le bateau allait se briser en morceaux. Mais maintenant, ça va mieux, je vais vraiment profiter de ces prochains jours. Mais ça va être dur d’arriver aux Sables d’Olonne, les prévisions sont compliquées. S’il le faut, je ralentirai pour attendre des conditions décentes. » – Ari Huusela

A présent, le plus important pour lui, comme pour Alexia Barrier et les neuf autres marins encore en course dans ce Vendée Globe est de réussir à boucler la boucle.

Lisa Lorenzelli