Jean-Pierre Pagès a une belle gueule

En 2015, Jean-Pierre Pagès a sorti son ouvrage intitulé « Gueules du rugby ». Dans celui-ci, il illustrait les joueurs du championnat de France en photographiant leurs portraits. Après avoir eu un bon accueil auprès du public, il a décidé de faire un second livre, « Faces of the Rugby World », où il part à la rencontre des plus grands internationaux. Portrait.

Une gueule. Jean-Pierre Pagès en a une belle. Comme le nom de son premier ouvrage portant sur le rugby. Gueules du rugby, paru en 2015 aux éditions Broché, s’est vendu à plus de 13 000 exemplaires. Et ce n’est que le début d’une longue aventure pour ce Toulonnais de naissance. Né sur la plus belle rade d’Europe le 21 août 1964, d’un père ouvrier-bijoutier et d’une mère femme de ménage, ce Varois possède un parcours atypique. Après avoir obtenu un bac G3 en techniques commerciales au lycée Dumont d’Urville, il étudie à l’université de Toulon avant de s’exiler à Paris. Dans la capitale, il rentrera au Studio Ecole de France. « Je m’en foutais un peu du journalisme. Tout ce que je voulais faire, c’était de la radio. » Il restera huit ans à Radio France, avant de se lasser. Les émotions ressurgissent pourtant quand il évoque sa première passion : « Je suis toujours un peu ému quand je passe devant un studio de radio, c’est une période de ma vie. »

Son autre passion vient de sa ville de naissance et des moments passés avec son père : « depuis tout petit, j’ai vu évoluer le RCT, mon père me menait au Stade Mayol. Ça m’est resté, car je m’y suis toujours rendu. » Jean-Pierre Pagès confie que le rugby prend une place importante dans sa vie. Il ne l’a pourtant jamais pratiqué. « Je me suis aperçu que je n’étais pas fait physiquement pour le rugby. Je me suis dit tant pis, je continuerai à aller au stade », sourit-il.

Jean-Pierre Pagès, auteur de l’ouvrage Gueules du rugby, est prêt pour une seconde étape. (Crédit photo :Gueules du rugby, éditions Broché)

Le ballon ovale, c’est ce qui va changer sa vie. Après divers emplois dans le marketing et la publicité, il va être à l’initiative d’un défi fou. En s’appuyant sur l’aide d’anciens internationaux et Toulonnais comme Eric Blanc, il va faire le tour du championnat français pour prendre en photos « la gueule des joueurs ». Une option originale pour cette personne. Son authenticité, Jean-Pierre Pagès a voulu la montrer dans le livre Gueules du rugby: « Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire dans le monde du rugby avec des belles gueules, des gueules cassées. »

Et cela a fonctionné, le livre ayant été apprécié par le public. Tellement bien que ce fanatique de parfums s’est lancé un nouvel objectif. Un défi fou. Faire un tour du monde. Non pas en 80 jours, mais à la rencontre des légendes du rugby pour illustrer leurs personnes au-delà de leurs performances sportives : « Je veux montrer un autre angle des sportifs. Je veux montrer l’humain. Les peines, les joies qu’ils peuvent avoir. Je veux aller chercher l’âme, l’émotion extrême. »

Pour cette ambition entreprenante, il va s’appuyer sur le spécialiste du portrait, l’autodidacte Lee Jeffries. Ce photographe de 45 ans originaire de Manchester est qualifié comme « le meilleur portraitiste du monde ».

Pour Gueules du rugby, Jonny Wilkinson, alors joueur du RCT, s’était prêté au jeu. (Crédit photo : Gueule du rugby, éditions Broché)

Un second opus en préparation

Plus de 400 portraits seront au programme de la seconde version qui devrait sortir courant 2019, année de la Coupe du Monde au Japon. Un choix stratégique puisque l’ouvrage s’intitulera « Faces of the Rugby World. » Une décision qu’explique Jean-Pierre Pagès : « Pour internationaliser le bouquin, il était plus facile de mettre « Faces » que « Gueules », même si ça fait râler les Français, ce n’est pas grave. » Jean-Pierre Pagès se projette même dans le futur. Avec l’obtention de la Coupe du Monde 2023 en France, il souhaite faire une nouvelle variante en collaboration avec la Fédération Française de Rugby. « Je veux faire un truc pédagogique pour donner envie aux jeunes de revenir au rugby, quelque chose au-delà du rugby. » Ses deux filles de 25 ans sont à fond derrière lui et ses projets : « C’est un truc de fou, presque utopique. Il part de zéro et il est parvenu à atteindre son rêve », témoignent Marie et Sarah avec admiration.

Pagès n’a pas peur du vide, il se fixe l’objectif de vendre entre 50 000 et 60 000 exemplaires. Il va également faire une promotion exceptionnelle : « Pour l’instant, c’est blackout au niveau de la communication, mais à partir d’avril 2018, je veux faire quelque chose de grandiose. Une grande conférence de presse et ensuite communiquer sur Facebook et Instagram. » Des idées pouvant paraître insensées. Mais Jean-Pierre Pagès l’assure, le livre « Faces of the Rugby World sera le plus beau livre de rugby du monde ». Il espère juste « ne pas se casser la gueule ».

Loris Biondi

Quelques dates marquantes…

21 août 1964 : Naissance à Toulon.
2015 : Parution du livre « Gueules du rugby ».
2019 : Date de sortie prévue pour le livre « Faces of the Rugby World ».

Publicités