Série d’actes antisémites en France ce week-end : Rappel des faits

Les actes antisémites ont progressé de 74% en France en 2018, selon le ministre de l’intérieur Christophe Castaner, soit 541 actions recensées sur l’année précédente (contre 311 en 2017). Des chiffres hallucinants mais confirmés ce week-end par la série d’actes antisémites qui a eu lieu à Paris et ses alentours.

Une triste série commencée la semaine dernière, avec le tag d’une vitrine d’un restaurant Bagelstein, situé sur l’Île Saint-Louis, à Paris. On pouvait alors lire en écriture majuscule jaune « Juden », soit juifs en allemand. Cet acte, rendu public ce week-end par Christophe Castaner sur Twitter, est rapidement devenu viral, mais a surtout été suivi par bien d’autres.

Dans la nuit de dimanche à lundi, à Sainte-Geneviève-des-Bois en Essonne, deux arbres ont été endommagés. L’un a été coupé, l’autre entaillé. Ils furent plantés pour honorer la mémoire d’Ilan Halimi, jeune homme d’origine juive séquestré et torturé en 2006 par une vingtaine d’individus, à cause de ses origines.

Enfin, c’est une œuvre de l’artiste de rue C215 qui a été visée. Deux portraits de Simone Veil, ancienne ministre et rescapée d’Auschwitz, ont été marqués d’une croix gammée.

L’acte de trop, qui a suscité de nombreuses réactions, comme celles de Jean-Pierre Raffarin ou de Benoît Hamon :

L’artiste C215, très touché par cet acte, a annoncé cet après-midi via Twitter avoir restauré ses œuvres :

Une suite d’actes antisémites qui a provoqué l’émoi et le soutien de toute la sphère politique française, notamment Christophe Castaner, très impliqué à ce propos sur Twitter ce week-end.

Hugo Brun