février 11

L’agglomération Cannes Lérins investit 1,4 million d’euros dans le système de collecte des déchets

L’agglomération Cannes et Pays de Lérins a inauguré son Centre Opérationnel de Pilotage (COP) ce 11 février. Le numérique s’invite dans la collecte des déchets, avec l’objectif d’une économie de fonctionnement et le bilan carbone des communes.

Le COP pourra suivre en direct les déplacements des véhicules de collecte des déchets. (Photo de Samuel Gut)

L’agglomération Cannes Lérins a inauguré le Centre Opérationnel de Pilotage (COP) ce 11 février son nouveau de la collecte des déchets au 14 rue Paul Négrin. Dans une petite salle garnie d’ordinateurs et d’écrans, les employés veilleront au bon déroulé de la collecte. À son lancement, le Centre sera ouvert entre 4 et 18 heures. En fin d’été, la fin de journée se fera à 23h. C’est la «première brique d’un projet d’ensemble», qui vient remplacer un système marqué par cinq services communaux disparates. Il s’axe sur trois critères: l’économie de fonctionnement, une amélioration du service de collecte des déchets, et la sensibilisation des usagers à modifier leur comportement. Le système d’aide à l’exploitation (SAE) se base sur trois logiciels produits par l’entreprise Simpliciti. L’agglomération souhaite allier «le numérique et l’habilité humaine» pour moderniser le service et améliorer les conditions de travail des employés.

Le dispositif joue sur la surveillance

Les occupants du COP auront accès à la géo-localisation des véhicules de collecte des déchets à la minute. Ils pourront retracer les tournées journalières sur une carte mise à jour en temps réel. Le Centre et les véhicules communiqueront via une messagerie inclue dans les logiciels. Le temps de travail s’organisera selon les congés et arrêts maladies. On comptera aussi la disponibilité des véhicules. Enfin, le COP aura accès au « diagnostic de tournée »: ses durée, vitesse, actions précises, notamment pour éviter les manœuvres interdites comme la marche arrière. Les logiciels viennent remplacer un système de contrôle de terrain et de déclaration sur l’honneur. Les conducteurs et ripeurs pourront alerter le Centre opérationnel de pilotage en cas d’agression, avec un bouton dédié situé dans la cabine et à l’arrière du véhicule. 

Coût total de l’opération: 1,4 million d’euros. «68% des financements sont extérieurs», explique David Lisnard, auxquels participe l’Union européenne, l’État et la région PACA. «Sur une année pleine, on récupère pratiquement l’investissement puisque l’économie de fonctionnement est d’au moins 1,1 million d’euros sur une année», poursuit-il.

Le dispositif est bien accueilli par Yvan Bernadat, ripeur pour l’agglomération Cannes Lérins. (Photo de Samuel Gut)

«Il faut s’adapter à la population»

Yvan Bernadat travaille comme ripeur, à l’arrière des camions poubelles, pour la communauté d’agglomération Cannes Lérins depuis cinq ans. Présent à l’inauguration du COP avec quelques uns de ses collègues, il explique: «Normalement, on devrait utiliser le COP en fin d’année, vers octobre, novembre. En terme de sécurité, ça sera beaucoup mieux [que le dispositif actuel]. Ça fait à peu près un an qu’on parle du COP, ça se met progressivement en place.» Après les annonces du maire de Cannes sur les économies et la redistribution des financements, le ripeur espère «toujours» une augmentation de salaire.

Le maire de Cannes évoque la spécificité de l’agglomération Cannes Lérins: «Le service public d’ici est compliqué parce qu’il doit s’adapter à la population. L’été c’est assez prévisible, mais pendant les grands week-ends, il y a beaucoup de monde, et on doit être réactif. Même si rien n’est parfait, on a une agglomération propre.» En 2021, les véhicules de collecte de déchets et les 174 agents de terrain parcouraient 800.000 kilomètres, à une cadence de cent passages hebdomadaires. Avec ses fonctionnalités, le dispositif jouera sur les plans économique et écologique. Les bacs seront par exemple vidés seulement une fois pleins, pour éviter les trajets routiers inutiles.

Samuel Gut